Alain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (991 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie

I - L'ANALYSE ET LES DIFFICULTES DU TEXTE
Ce texte d'Alain est tiré d'un recueil de propos, les Propos sur les Pouvoirs, où l'auteur analyse minutieusement le fonctionnement de lapolitique, des institutions et de la machine sociale. Ses grands thèmes sont l'origine de la société et le rapport entre l'économie et la politique.
Il n'est pas d'abord aisé, car comme tout texteoriginal, il réfute un préjugé qu'il faut au préalable avoir bien identifié. De plus, comme souvent chez Alain, l'argumentation est dense, rapide, et les exemples très concrets, ce qui peut vousdérouter.

II - L'IDEE PRINCIPALE DU TEXTE
Dans ce texte, Alain se propose d'éclaircir un problème fondamental de la philosophie politique, celui de l'origine de la société. Cette question n'est pasqu'historique : en y répondant, on répond aussi à la question du lien social, autrement dit de la force qui maintient les hommes entre eux malgré la haine et la désunion. La thèse d'Alain est simple: c'est la peur, et non le besoin (ici le besoin de se nourrir) qui est à l'origine de la société.
Pour Alain, l'enjeu est de montrer les priorités qui s'imposent à l'homme et le conduisent àformer un groupe social homogène et stable. Pour ce faire le texte va s'attaquer à un préjugé bien ancré, celui de nécessité économique, qui telle la pesanteur, suffirait à tout expliquer. Alainsouhaite démontrer que la nécessité politique est fondamentale, et qu'elle n'est pas dérivée de l'économique.

III - LES NOTIONS-CLES DU TEXTE
Un des concepts-clés du texte est la notion d'"Economique" : nous dirions aujourd'hui l'économie. Alain entend par là la nécessité matérielle d'assurer sa subsistance jour après jour, de reconnaître et satisfaire ses besoins fondamentaux. Avec lespenseurs libéraux comme Hobbes ou Locke (XVIIème-XVIIIème siècles), la nécessité économique devient de plus en plus l'explication dominante : la société n'est pas créée par Dieu, elle n'est pas non plus...
tracking img