Albatros

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (680 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans un second temps, analysons les différentes oppositions que l’on note tout au long de ce poème.
Effectivement, on peut apercevoir deux aspects très différents de l’Albatros qui donnent à cetoiseau une sorte de double personnalité. D’un côté l'oiseau est décrit comme majestueux avec une allure royale comme nous le dit le vers 16 : « les rois de l'azur », mais d’un autre côté il estreprésenté tel un être ridicule sur terre : « la beauté du vers 10, la laideur du vers 10, du vol royal (vers 3), puis le boitement de l'infirme (vers 12).
D’autre part, le poète nous a montré ici un jeudes antithèses « roi (vers 6), maladroit et honteux (vers 6), le voyageur ailé (vers 9), gauche et veule (vers 9), naguère si beau (vers 10), comique et laid (vers 10). Nous pouvons voir uneopposition qui semble être la plus importante, c'est celle qui oppose l'espace vertical et horizontal. « Les gouffres amers (vers 4), les planches (vers 5) », s’opposants à l’espace verticale « roi del'azur (vers 6), prince des nuées (vers 13), se rit de l'archer (vers 14). La comparaison du vers 8 nous marque une chute de l'univers horizontal c’est-à-dire qu’on reprend le thème maritime, laclaudication (fait de boiter : vers 12), la maladresse et la honte (vers 6), l'infirmité (vers 11-12), qui deviennent les signes de cette inadaptation à l'espace horizontal. Le dernier vers reprend cetteopposition car la vocation du poète appartient à l'espace vertical avec l'expression "ces ailes de géant" (vers 16), ce qui nous montre sa grandeur et son importance mais dans le dernier vers, l’albatrosest pour cependant condamné à un univers inadapté, l’univers horizontal.

Dans un dernier temps, décrivons les symboles de la chute. Ces symboles sont présents dans la dernière strophe : en effet,celle-ci développe la comparaison entre le poète et l'albatros. Grâce à cette comparaison du poète avec l’albatros, on voit très bien que le retour à la réalité est une déchéance pour le poète car...
tracking img