Albert camus extrait

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ACTE I

Annenkov : C’est lui.
C’est lui ! Voilà Stepan.

Dora : Quel bonheur, Stepan !

Stepan : Bonjour, Dora. (15)

Dora : Trois ans déjà.

Stepan : Oui, trois ans. Le jour où ils m’ont arrêtés, j’allais vous rejoindre.

Dora : Nous t’attendions. Le temps passait et mon cœur se serrait de plus en plus. Nous n’osions plus nous regarder.

Annenkov : Il a falluchanger d’appartement, une fois de plus.

Stepan : Je sais.

Dora : Et là-bas, Stepan ?

Stepan : Là-bas ?

Dora : Le bagne ?

Stepan : On s’en évade. (16)

Annenkov : Oui. Nous étions contents quand nous avons appris que tu avais pu regagner la Suisse.

Stepan : La Suisse est un autre bagne, Boria.

Annenkov : Que dis-tu ? Ils sont libres, au moins.

Stepan : La liberté est unbagne aussi longtemps qu’un seul homme est asservi sur terre. J’étais libre et je ne cessais de penser à la Russie et à ses esclaves.

Annenkov : Je suis heureux, Stepan, que le parti t’ait envoyé ici.

Stepan : Il le fallait. J’étouffais. Agir, agir enfin...
Nous le tuerons, n’est-ce pas ?

Annenkov : J’en suis sûr. (17)

Stepan : Nous tuerons ce bourreau. Tu es le chef,Boria, et je t’obéirai.

Annenkov : Je n’ai pas besoin de ta promesse, Stepan. Nous sommes tous frères.

Stepan : Il faut une discipline. J’ai compris cela au bagne. Le parti socialiste révolutionnaire a besoin d’une discipline. Disciplinés, nous tuerons le grand-duc et nous abattrons la tyrannie.

Dora : Assieds-toi, Stepan. Tu dois être fatigué, après ce long voyage.

Stepan : Je ne suisjamais fatigué.
Tout est-il prêt, Boria ?

Annenkov : Depuis un mois, deux des nôtres étudient les déplacements du grand-duc. Dora a réuni le matériel nécessaire. (18)

Stepan : La proclamation est-elle rédigée ?

Annenkov : Oui. Toute la Russie saura que le grand-duc Serge a été exécuté à la bombe par le groupe de combat du parti socialiste révolutionnaire pour hâter lalibération du peuple russe. La cour impériale apprendra aussi que nous sommes décidés à exercer la terreur jusqu’à ce que la terre soit rendue au peuple. Oui, Stepan, oui, tout est prêt ! Le moment approche.

Stepan : Que dois-je faire ?

Annenkov : Pour commencer, tu aideras Dira. Schweitzer, que tu remplaces, travaillait avec elle.

Stepan : Il a été tué ?

Annenkov : Oui.

Stepan : Comment ?(19)

Dora : Un accident.

Stepan : Ensuite ?

Annenkov : Ensuite, nous verrons. Tu dois être prêt à nous remplacer, le cas échéant, et maintenir la liaison avec le Comité Central.

Stepan : Qui sont nos camarades ?

Annenkov : Tu as rencontré Voinov en Suisse. J’ai confiance en lui, malgré sa jeunesse. Tu ne connais pas Yanek.

Stepan : Yanek ?

Annenkov : Kaliayev. Nous l’appelonsaussi le Poète.

Stepan : Ce n’est pas un nom pour un terroriste. (20)

Annenkov : Yanek pense le contraire. Il dit que la poésie est révolutionnaire.

Stepan : La bombe seule est révolutionnaire. Dora, crois-tu que je saurai t’aider ?

Dora : Oui. Il faut simplement prendre garde à ne pas briser le tube.

Stepan : Et s’il se brise ?

Dora : C’est ainsi que Schweitzer est mort.Pourquoi souris-tu, Stepan ?

Stepan : Je souris ?

Dora : Oui.

Stepan : Cela m’arrive quelquefois. Dora, une seule bombe suffirait-elle à faire sauter cette maison ? (21)

Dora : Une seule, non. Mais elle l’endommagerait.

Stepan : Comment en faudrait-il pour faire sauter Moscou ?

Annenkov : Tu es fou ! Que veux-tu dire ?

Stepan : Rien.

Voinov : Stepan !

Stepan : Bonjour.Annenkov : Tout s’est bien passé, Alexis ?

Voinov : Oui. (22)

Annenkov : As-tu étudié le parcours du palais au théâtre ?

Voinov : Je puis maintenant le dessiner. Regarde. Des tournants, des voies rétrécies, des encombrements... la voiture passera sous nos fenêtres.

Annenkov : Que signifient ces deux croix ?

Voinov : Une petite place où les chevaux ralentiront et le théâtre où ils...
tracking img