Albert camus, la peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Préparation des études d’ensemble, Albert Camus, la Peste

I. Structure du roman :

Le roman comporte cinq parties qui traduisent chacune l’évolution de la maladie ainsi que l’évolution morale et physique des personnages dans la maladie. La partie I est consacrée à la description de la ville avant qu’elle ne se voit accablée par le fléau, puis se finit par l’identification de lamaladie par le vieux Castel : la population reste résignée à cette idée, et persiste à croire que la maladie ne les touchera pas ; Rieux définit les hommes « d’humanistes » car ils ne pensent qu’à eux : il dénonce leur égocentrisme. Les personnages principaux demeurent pour la plupart inquiets.

Partie 1

Chapitre 1 : Explications du narrateur sur son récit : il nous présente le contexte(Oran, 194) et nous dit que la ville a été frappée d’un évènement inhabituel. Bien que le narrateur soit omniscient, ce dernier prend le point de vue du docteur Rieux, qu’il suit dans son quotidien de médecin. Le narrateur retrace alors les évènements de l’installation de la maladie : d’abord, quelques rats sont retrouvés morts devant l’immeuble du médecin ; le concierge soupçonne quelques garnements.Ensuite, la mort des rats se fait de plus en plus fréquente, jusqu’à atteindre des milliers de cadavres quelques jours plus tard. Alors, l’inquiétude commence à se propager, le lecteur sent que Rieux commence à se douter de quelque chose : les conditions sanitaires sont alors soupçonnées. Ensuite, et c’est à partir de là que tout devient particulièrement problématique, la maladie atteint leshommes, notamment le concierge qui était toujours en contact avec les rats. Ce dernier succombera à la maladie en quelques jours seulement, ayant dû endurer une souffrance extrême.

Chapitre 2 : « La surprise des premiers temps se transforma peu à peu en panique ». Le narrateur suit désormais un nouveau personnage : il s’agit d’une sorte de journaliste, nommé Tarrou, afin d’avoir une autre versiondes faits. Lui aussi s’est préoccupé de la situation, mais ne s’en est pas inquiété pour autant. Il amène une nouvelle péripétie : un vieil homme a tenté de se suicider dans sa chambre, mais a été épargné par un ami qui l’a entendu crier.

Chapitre 3 : Discussion entre deux médecins, dont Rieux fait partie. Pour la première fois, le nom « peste » est employé pour désigner l’épidémie qui s’accablepour la ville. Bien que la dénomination paraisse démesurée pour certains, elle semble tout à fait appropriée pour d’autres.

Chapitre 4 : Aparté du narrateur, ce dernier tente d’expliquer l’attitude des citoyens à l’égard des évènements ; il nous explique que les hommes sont des humanistes, car ils ne pensent qu’à eux, du moins ils ne veulent pas croire aux catastrophes, car les catastrophesne sont pas à leur hauteur. Rieux tente de croire que l’épidémie s’arrêtera brièvement et est consciente de l’importance qu’il joue pour ses concitoyens.

Chapitre 5 : Le quotidien de Rieux se poursuit dans cette ville qui sera bientôt accablée par la maladie. Ce dernier s’affaire ici particulièrement à une description de M. Joseph Grand, qui a une difficulté d’expression certaine, mais quitente, paradoxalement, d’écrire un roman. Rieux contenu de croire que la peste ne gagnera pas tous les citoyens : « Exactement, il n’imaginait pas la place de ces manies au milieu de la peste et il jugeait donc que, pratiquement, la peste était sans avenir parmi nos concitoyens ».

Chapitre 7 : Ce chapitre peut pertinemment être résumé à l’aide de la citation suivante : « Le lendemain de laconférence, la fièvre fit encore un petit bond. Elle passa même dans les journaux, mais sous une forme bénigne, puisqu’ils se concentrèrent d’y faire quelques allusions ». On peut d’ores et déjà voir le contrôle de la population par les autorités. Une conversation entre Grand et Rieux s’entreprend, les deux hommes parlent de Cottard. Grand trouve que Cottard est devenu quelque plus aimable depuis sa...
tracking img