Albert camus l'etranger, dissertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2003 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION
« L’Etranger » d’Albert Camus

Sujet :
Albert CAMUS a écrit à propos de son roman l’Etranger : « Une terre, un ciel, un homme façonné par cette terre et ce ciel. » Pensez-vous que cette phrase suffise à résumer tout le roman ?
Vous rédigerez votre réponse sous la forme d’une dissertation, avec trois grandes parties obligatoires (chacune comportant deux ou trois sous-parties).N’oubliez pas l’introduction et la conclusion. L’ensemble fera entre 3 et 6 pages.

L’Etranger d’Albert Camus raconte l’histoire de Meursault, un homme que des circonstances extérieures vont amener à commettre un crime et qui assiste indifférent, à sa vie, à son procès et à sa condamnation à mort. Ce roman a été publié en 1942. L’auteur a écrit à propos de son livre l’Etranger : « Uneterre, un ciel, un homme façonné par cette terre et ce ciel. »
Cette phrase suffit-elle à résumer tout le roman ?
D’un coté, on peut considérer que Meursault est un homme façonné par la terre et le ciel, mais d’un autre coté, certains de ses aspects paraissent plus humains. Enfin, Meursault semble être un narrateur qui se cache car il ne dévoile pas ses sentiments et sa personnalité.Il paraît difficile de considérer Meursault comme un étranger, cependant, on dirait que cet homme est le fils de la terre et du ciel.
Tout d’abord, le comportement de Meursault semble être influencé par des éléments de la nature, comme le soleil et la chaleur. Lors du meurtre de l’Arabe, (I, chapVI), ce sont ces deux éléments qui le poussent à tuer ; Meursault est revenu à la sourceparce qu’il avait trop chaud, ce qui montre déjà que ce personnage agit selon les sensations qu’il éprouve. La personnification de la chaleur et du soleil montre aussi que quelque chose de vivant peut avoir un effet néfaste sur Meursault. Par exemple, l’emploi des expressions comme «  toute cette chaleur s’appuyait sur moi et s’opposait à mon avance » prouve qu’il agit en fonction de la nature.De nombreuses hyperboles intensifient l’enfer qu’éprouve Meursault face au soleil : « l’air qui était enflammé » ou bien « le ciel qui s’ouvrait sur toute son étendu pour laisser pleuvoir du feu ». Face à ces éléments qui le rendent inconscient, Meursault confond le couteau avec le reflet du soleil, ce qui déclenche le meurtre. Il se sent alors menacé et décide de tiré sur l’Arabe. L’expression« la gâchette a cédé » confirme que les sensations que lui infligent la nature le rendent aussi une victime de ce meurtre car il ne voulait pas tuer l’Arabe mais ses sensations on prit le contrôle de lui. Meursault est donc un homme très sensible à la nature, ce qui le pousse à commettre des actes inconscients surtout à cause du soleil.
Ensuite, Meursault semble aussi être un personnagedépourvut de sentiments. Par exemple, il marque un extrême détachement à l’égard de la mort de sa mère, (I chapI). « Aujourd’hui maman est morte. Ou peut être hier, je ne sais pas. ». Normalement, un évènement aussi tragique devrait lui causer du chagrin, car une mère est une personne importante, qui nous fait naître et qui nous élève, mais Meursault paraît totalement indifférent. L’expression utiliséedans le télégramme est aussi le symbole du désintérêt que provoque ce décès, « Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués ». De plus Meursault n’a éprouvé aucun sentiment en envoyant sa mère à l’asile, « c’est mieux comme ça, au moins elle se fera des amis », ce qui montre bien qu’il est indifférent à sa mort. Avant l’enterrement, c’est comme si sa mère n’était pas morte pour lui, ondirait qu’il ne prend pas conscience de la tristesse de cet évènement. Pour Meursault, l’enterrement n’est qu’une formalité : « après l’enterrement, au contraire, ce sera classé et tout aura une allure plus officielle ». On a l’impression que cette mort est vécue comme un accident qui dérange le cours des choses. Dans l’ensemble du roman, on ne retrouve aucune marque d’affection de Meursault...
tracking img