Albert londres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2768 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Albert LONDRES
Le Juif errant est arrivé
Poche 10-18, 1975, 310 p.
Livre paru en 1929

p. 16 Description du Juif errant : Les Anglais, en champion du rasoir, le regardaient avec effarement. Lui, allait, venait, bien au-dessus de la mêlée. C’était un Juif. D’où venait-il ? D’un ghetto. Il faisait partie de ces millions d’êtres humains qui vivent encore sous la Constitution dictée par Moïsedu haut du Sinaï. Pour plus de clarté, il convient d’ajouter qu’à l’heure présente ils vivent aussi en Galicie, en Bukovine, et Bessarabie, en Transylvanie, en Ukraine et dans les montagnes des Marmaroches. Autrement dit, sans cesser d’appartenir uniquement à Dieu, ils sont, par la malice des hommes, sujets polonais, roumains, russes, hongrois et tchécoslovaques.

p. 19 Si mon homme arrivaitde Galicie, ses yeux venaient de beaucoup plus loin. L’Orient les habitait encore. Ayant extrait son Talmud de sa valise en bois, ce sujet polonais se plongea dans l’hébreu. .... Les curieux, feignant le bel air de l’indifférence, passaient et passaient encore devant notre box. Un vulgaire contemporain se fût dressé et leur eût demandé : « Que désirez-vous, gentlemen ? » Mais quand on flirte avecDieu à travers de difficiles caractères hébraïques, a-t-on des pensées pour de sottes créatures ?

p. 28 Le rabbin reprit : « Que le saint nom en soit béni ! Mais la vérité est la vérité. L’envie n’a pas guidé ma langue. S’il y a chez vous (Juifs d’occident) des Juifs qui, n’ayant su résister à un siècle de bien-être, ne sont plus que des israélites, ceux-là nous les abandonnons. Ils se croientanglais, français. L’esprit les a quittés. Ils ont rompu l’alliance. Ils ont tout perdu. Pour nous ils ne sont plus des Juifs et, pour les Occidentaux, ils en sont cependant toujours ! Mais je pense à toi, Samuel Gosschalk, dont le père est encore des nôtres et que voilà déjà anglais. C’est s’éloigner rapidement des siens. Le danger te guette. Tes enfants ne seront peut-être plus, eux aussi, quedes israélites, puisqu’on vous appelle ainsi ! »

p. 31 Le problème juif est compliqué, mais je crois qu’il se résume en une question d’air. Respirer ou ne pas respirer. Ni plus ni moins.

p. 50 (rappel historique). Furent-ils heureux pendant les huit premiers siècles de notre ère ? Je l’espère. Par contre, je ressens assez vivement l’angoisse qui dut les étreindre quand ils apprirent quela papauté avait chargé Charlemagne de constituer l’Occident en un empire où régnerait le christianisme.

p. 69 Le président Masaryk, qui, des premiers vit dans le sionisme une goutte d’huile prophétique....

p. 70 (ses guides) Ben et Salomon m’ont pris en charge à Mukacevo. Ils sont tous deux effroyablement intelligents. En supplément, ils parlent russe, tchèque, polonais, roumain,magyar, anglais, italien, espagnol, allemand, français, yiddish et hébreu.

p. 74 Vingt degrés de froid dans l’étable. Les enfants en bas âge, vêtus seulement d’une chemise. L’oiseau lui, avait au moins des plumes ! Les deux plus grands étaient groupés non autour d’un poêle : autour d’un livre. Les plaintes de la mère ne les arrachaient pas à leur lecture. Pour moins grelotter de froid, ilsgrelottaient de piété sur le Talmud. Sous un coup de doigt, l’un deux releva sa tête bouclée. Tandis que ses yeux me regardaient, ses lèvres mâchaient toujours les saintes paroles. Dédaignant mon apparition, il repiqua du nez dans son hébreu. Un vieillard, debout devant la fenêtre, psalmodiait dans un autre Talmud. Le froid, la faim, la lumière qui s’éteint, l’invasion de trois étrangers, rien ne troubleun Juif en contact avec Dieu.

p. 80 Les Ruthéniens que l’on voit sont autour de leur maison. Ils n’ont pas le baluchon du chemineau ni le bâton du pèlerin. Enracinés, ils poussent au-dessus de leurs racines. Les Juifs ont leurs racines à la tête. Elles s’échappent sous le nom de chevelure de leurs chapeaux, de leurs bonnets. Est-ce pour cette raison qu’ils s’accrochent au ciel et non à la...
tracking img