Alberto moravia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1985 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ALBERTO MORAVIA (1907-1990)

I- BIOGRAPHIE

II- ŒUVRE

III- LE MEPRIS

Alberto MORAVIA est considéré comme l’un des principaux écrivains de la littérature italienne du XXème siècle

I-BIOGRAPHIE

Il est né Alberto PINCHERLE le 22 novembre 1907 à Rome . Il prendra le pseudonyme de MORAVIA qui est le nom de sa grand-mère paternelle. Son père est un architecte juiforiginaire de Venize et sa mère est catholique d’origine Dalmate (ex Yougoslavie), la famille est aisée.

A neuf ans , il contracte une tuberculose osseuse qui va durer une dizaine d’années et l’empêcher de finir ses études . Il profite de ce repos forcé, alité dans des sanatorium pour lire tous les grands auteurs comme Dostoievski, Joyce , Goldoni , Shakespeare, Mallarmé etc…
C’est un écrivainprécoce, à treize ans il aurait écrit un recueil de poèmes intitulé : Dix-huit poèmes .

Mais une autre maladie , psychologique celle-ci, a marqué sa jeunesse et sa formation dit Moravia lui-même , c’est le fascisme , en effet , Mussolini prend les pleins pouvoirs en 1925.

-En 1929 , son premier roman : Les indifférents le rend célèbre sur le champ . C’est une critique de la société et du fascisme.Il dresse un portrait corrompu de la dictature italienne.
Malgré son grand succès , l’ouvrage sera censuré et la suspicion à son égard durera une quinzaine d’années. Il va alors collaborer à différents journaux comme La Stampa et la Gazetta Del Popolo. Dans la revue florentine Solaria , ses articles sont l’expression de la jeune fronde littéraire.

-En 1935 ,Les ambitions déçues est censuré parle régime et figure même sur la liste des livres interdits par le Vatican.

-En 1941 , il épouse Elsa MORANTE, écrivaine précoce d’origine juive. Ils habitent un petit appartement . Leur liaison est orageuse, ils se séparent brutalement pour se réconcilier avec passion.
C’est la même année qu’il écrit une parodie comique du gouvernement de Mussolini : La Mascherata . Il doit s’exiler àl’extérieur de Rome et se cache avec sa femme chez des paysans du peuple dans les montagnes de Ciociaria où ils passeront neuf mois.

- De 1943 à 1944 elle le suit dans l’exil car ils sont tous les deux d’origine juive .
- En 1953 il fonde avec Alberto Carocci la revue littéraire Nuovi Argomenti dont le comité de rédaction comprendra plus tard Pier Paolo Pasolini , un des amis les plus intimesde Moravia et l’un de ses principaux interlocuteurs intellectuels.
- Moravia et son épouse deviennent célèbres , leur situation financière
s’améliore et leur appartement deviendra un haut lieu de l’intelligentsia italienne.
Au moment où l’Italie se libère du fascisme MORAVIA est au sommet de sa condition. Il est presque guéri de sa maladie et il est épanoui.

Pendant les années 60, ildéveloppe son activité de journaliste et entreprend de grandes explorations du monde contemporain pour Le corriere Della Sierra.
Il est aussi critique cinématographique dans l’Espresso et accessoirement montre son intérêt pour le théatre avec des pièces comme Béatrice Cenci en 1958 , La vie est ce qu’elle est en 1967 , le Dieu Kurt en 1968.

Il se sépare d’Elsa Morante en 1962 sans jamaisdivorcer . Il partagera dix-huit ans de sa vie avec Dacia Maraini une autre écrivaine italienne reconnue puis dix ans avec Carmen Liera , elle aussi auteure.

Il sera élu député européen en 1984 , apparenté au parti communiste italien.
Il meurt en 1990 en laissant une œuvre riche , forte et parfois scandaleuse

II- SON OEUVRE

L’existence même de Moravia a servi de support à sa créativitéainsi que l’influence des grands courants de pensées de son temps . Il apparaît comme un maître de l’analyse psychologique bien que lui-même se considère davantage comme un conteur.
Du fait de ces influences , on constate une évolution dans son style
alors que les thèmes abordés restent assez semblables.

1- Avant 1945

- Le style

Quand il écrit Moravia cherche quelle voix va...
tracking img