Alcools, apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1848 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alcools

Guillaume Apollinaire naît à Rome le 26 août 1880, d'une aristocrate polonaise, et d'un officier italien (qui ne reconnaît aucun de ses deux fils).
En 1887, sa famille s'installe à Monaco avant de vivre à Paris.
Engagé comme précepteur de français auprès de la fille de la vicomtesse de Milhau, Guillaume Apollinaire part en Allemagne, et découvre les légendes et paysages qui luifourniront l’inspiration et le titre de ses neuf poésies "Rhénanes". Il tombe amoureux de la jeune gouvernante anglaise, Annie Playden, mais celle-ci le repousse, ce qui lui inspira "La Chanson du mal-aimé", publiée en 1909.
De retour à Paris en 1902, il fréquente l’avant-garde artistique avec des artistes tels que André Salmon, Matisse et Picasso. Il participe à l'élaboration de la théorieartistique nouvelle du cubisme.
A partir de 1909 Guillaume Apollinaire collabore en tant que critique d'art à L'Intransigeant et au Mercure de France. Il rencontre, Marie Laurencin, grâce à Picasso. Ils auront une liaison passionnée dont la rupture en 1912 lui inspirera "Le Pont Mirabeau".

Alcools, recueil de poèmes de 1898 à 1912 jusque là publiés dans des revues, est publié en avril 1913. A lacomposition, en 1911 et 1912, il ne s'attache pas à suivre un ordre chronologique, notamment en plaçant "Zone" en tête du livre. Les "Rhénanes" sont quant à elles dispersées dans le volume.
Apollinaire révolutionne la poésie française par sa création en vers libre et sans ponctuation. Il introduit également la poésie de la ville.
Atteint de la grippe espagnole, Guillaume Apollinaire meurt le 9novembre 1918.

1) Thématiques récurrentes

-La beauté du monde moderne
C'est un élément de la modernité d'Apollinaire car il est en effet le premier a célébrer la ville et la vie moderne. La Tour Eiffel, la cité industrielle, l’énergie de l’électricité, les lumières et les émotions changeantes de la ville sont évoqués de façon récurrente dans des poèmes tels que Le Pont Mirabeau, La chanson dumal-aimé (qui évoque Londres), Vendémiaire, ou encore Zone. Ce dernier poème prend place entre Paris et Prague et, par des éléments tels que les ponts, la Tour Eiffel, les bruits, les cafés, les publicités (Paris), la brume, les maisons de brique rouge (Londres), l’horloge du quartier juif (Prague), décrit la ville dans sa modernité et dans sa beauté.

La Seine, la Tour Eiffel, le modernismedes années 1900, les quartiers populaires et les villes de la province française (énumérées dans « Vendémiaire ») renvoient une image de la ville, alors décrite comme un lieu ambigu, d’exaltation et de désespoir, d’émerveillement et d’angoisse ou de désarroi. D'autres grandes villes d’Europe sont aussi évoquées : Londres et Prague notamment.

-Les femmes
"Zone", "La chanson du Mal-Aimé", "Lescolchiques", "Automne", "Signe", "Le pont Mirabeau", "Marie", "L’Adieu", "Mai", "Cors de chasse" sont tous des poème centrés autour de femmes que le poète a précisément aimées. Il en renvoie une image ambivalente par des symboles tels que la blondeur, la beauté, les yeux, les fées, tour à tour signes de séduction et de négativité malfaisante.
Le poème "Nuit Rhénane" est très représentatif decette ambiguité : les femmes sont celles qui fascinent et menacent (les sept fées aux cheveux verts, toujours évoquées par des pluriels :"sept femmes" ; "ces fées" ; "toutes les filles". La menace est appuyée par leur nombre) mais aussi celles qui rassurent ( les jeunes filles blondes aux nattes repliées dont la coiffure souligne l’ordre et l'attitude de sage épouse. Cette image contraste avec ledésordre des cheveux verts "longs" jusqu’aux "pieds". Elles sont rassurantes car immobiles, on ne distingue pas leur corps, leur visage, on ne souligne pas leur beauté).
Ce thème des femmes amène celui de la souffrance amoureuse. En effet Apollinaire n'évoque les joies d’un amour partagé que de manière nostalgique ou douloureuse par l'évoquation de blessures, du froid, des sirènes malfaisantes,...
tracking img