Alcools d'apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (728 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Alcools d’Apollinaire

[pic]

Alcools est un recueil de poèmes de Guillaume Apollinaire, paru en 1913.

Ce recueil, qu'Apollinaire mit 15 ans à élaborer (de 1898 à 1913), annonce la quête de lamodernité, du renouvellement de la poésie. Les textes n’y sont pas rangés dans l’ordre chronologique. Par exemple, Zone qui est le premier poème, a été écrit en 1911, alors que Vendémiaire, écritbien avant est celui qui clos le recueil.
Ce recueil devait à l'origine s'intituler Eau de vie (-> la vie semblable à une source qui coule) ; Alcools, moins directement transparent, qualifiemétaphoriquement la conception de la création poétique d'Apollinaire, à ce moment là très influencé par Rimbaud (dont le Bateau Ivre est l'une de ses expériences poétiques). Rimbaud défini d’ailleurs le poèteainsi : il « se fait voyant par un long, immense et déraisonné dérèglement de tous les sens ». La poésie est en effet envisagée comme alchimie, distillation de l'expérience vécue. La seconde raison duchoix du titre Alcools est le philosophe allemand Nietzsche qui définit la tragédie comme étant la descendante des chants de l'antiquité vénérant les dieux Apollon (rapprochement avec son prénom :Apollinaire) et Dionysos (dieu du vin).
Après avoir assisté à une lecture par Blaise Cendrars de sa future publication, Apollinaire décida de transformer à son tour son futur recueil. Il y plaça Zone enouverture, ce qui lui donna valeur de manifeste, et supprima toute trace de ponctuation. Selon lui, en poésie, le rythme du vers et de la respiration suffisent. Cette suppression lui permit de fairenaître des images inédites en rapprochant certains termes comme par accident. Ce procédé crée des ambiguïtés de sens, enrichissant les lectures possibles.

Ce recueil est comme une « marqueterie ».C’est un ensemble mettant bout à bout des poèmes différents. Apollinaire a créé un équilibre entre des textes très courts et d’autres longs. Cette juxtaposition de poèmes sans continuité précise est...
tracking img