Alena

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Accord de libre-échange nord-américain
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) |
|

Membres de l'ALÉNA |
|
Création | 1er janvier 1994 |
Type | Zone de libre-échange |
Siège | Ottawa
Washington
Mexico |
Langue(s) | Anglais
Français
Espagnol |
Membre(s) |  Canada
 États-Unis Mexique |
Site Web | nafta-sec-alena.org |
L’ALÉNA ou Accord de libre-échange nord-américain (en anglais, North American Free Trade Agreement abrégé en NAFTA, en espagnol TLCAN: Tratado de Libre Comercio de América del Norte) est un traité, entré en vigueur le 1er janvier 1994, qui créé une zone de libre-échange entre les États-Unis, le Canada et le Mexique.
Sommaire[masquer] * 1 Historique* 1.1 Buts * 2 Résultats * 2.1 Monnaie commune * 2.2 Critiques * 3 Notes et références * 4 Annexes * 4.1 Articles connexes * 4.2 Liens externes |
Historique[modifier]
L'ALÉNA résulte de l'extension d'un accord précédant qui ne concernait que le Canada et les États-Unis : l'ALE (« Accord de libre-échange canado-américain »), dont il reprend un certain nombre deprincipes.
Les négociations ont été lancées par le gouvernement des États-Unis sous la présidence de George Herbert Walker Bush , avec le représentant du gouvernement canadien, Brian Mulroney et son homologue mexicain, le président Carlos Salinas de Gortari. L'Accord a été signé le 17 décembre 1992 et est entré en vigueur le 1er janvier 1994.
Bien qu'il soit en partie une réponse au Traité deMaastricht qui a été signé le 7 février 1992, l'ALÉNA, qui avait commencé par l'établissement d'un Marché commun, n'a pas vocation à créer des institutions supranationales à pouvoir législatif, comme l'Union européenne, étant plus proche d'un traité international d'ordre économico-financier. Depuis son instauration, la plupart des produits grand public du continent nord-américain sont livrés avec desinformations en trois langues : anglais, espagnol et français.
Buts[modifier]
Objectifs de l’ALÉNA[1] :
* Éliminer les barrières douanières et faciliter les échanges transfrontaliers des biens et des services,
* Assurer les conditions d’une concurrence équitable dans la zone de libre-échange,
* Augmenter substantiellement les occasions d’investissement au sein des trois pays membres,* Fournir une protection et une application adéquate des droits de propriété intellectuelle dans chacun des territoires,
* Adopter des procédures efficaces de mise en œuvre, d’administration conjointe et de résolution des litiges,
* Approfondir la coopération trilatérale pour étendre les bénéfices de l’accord.
* Protection de l'environnement et des conditions de travail.Résultats[modifier]
L'ensemble des exportations canadiennes et mexicaines aux États-Unis ont plus que triplé en valeur depuis l'entrée en vigueur de l'ALENA en 1994 mais la crise économique de 2008-2010 ont fait chuter ceux ci en 2009.
Les exportations canadiennes aux États-Unis en 2006 représentent 302 milliards de dollars américains soit 75 % de l'ensemble des exportations du Canada. En 2009, le Canada acontinué de diversifier les destinations de ses exportations et a réduit sa dépendance à l’égard du marché américain. Même si les exportations aux États-Unis ont représenté 75,0 % des exportations canadiennes en 2009 soit 270,1 milliards de dollars canadien, il s’agit d’un recul par rapport à 2008 (77,6 %) et à 2000 (86,9 %)[2].
Les exportations mexicaines aux États-Unis en 2006 représentent 198milliards de dollars soit 79 % de l'ensemble des exportations du Mexique. En 2008, cela représente 80,1 % de l'ensemble des exportations.
Les États-Unis exportent, en 2006, 380 milliards de dollars américains de marchandises à leurs partenaires de l'ALÉNA[3]. En 2000, les importations du Canada provenant des États-Unis représentaient 64,3 % du total; en 2008, elle représente 51,2 % des...
tracking img