Alex recherche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I QU'EST-CE QUE LE CANCER ?
Le cancer est une maladie grave qui se traduit par une perturbation de la communication cellulaire, associée à une absence de mort cellulaire, engendrant le développement d'amas de cellules cancéreuses (appelés tumeurs) qui échappent aux règles de fonctionnement du corps. La cellule cancéreuse est une cellule déréglée qui se multiplie sans contrôle.

En semultipliant de façon anarchique, les cellules cancéreuses donnent naissance à des tumeurs de plus en plus grosses qui se développent en envahissant puis détruisant les zones qui les entourent (organes). Les cellules cancéreuses peuvent également essaimer à distance d'un organe pour former une nouvelle tumeur, ou circuler sous forme libre. En détruisant son environnement, le cancer peut devenir un réeldanger pour la survie de l'être vivant.
Le cancer est une maladie décrite depuis l'Antiquité. C'est le médecin grec Hippocrate qui, en comparant les tumeurs à un crabe, leur a donné pour la première fois les noms grecs de « karkinos » et « karkinoma ». La comparaison est justifiée par l'aspect de certaines tumeurs, dont les prolongements rappellent les pattes de l'animal.
Longtemps, le cancer a étéune maladie incurable. Aujourd'hui, grâce aux progrès de la médecine, nombre de cancers sont guéris. Pourtant, le mot garde encore de nos jours une charge symbolique puissante, associée à des évocations particulièrement sombres.
Une description de nos connaissances actuelles des cancers, sur le plan biologique et médical, invite à dépasser cette représentation.
Sur le plan biologique, le cancerrésulte de la survenue d'un dysfonctionnement au niveau de certaines cellules de l'organisme. Celles-ci se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer, d'abord localement, puis dans le tissu avoisinant, puis à distance où elles forment des métastases.
Sur le plan médical, le mot « cancer » désigne en fait un groupe de maladies très différentes les unes des autres. C'est pourquoion ne devrait pas parler du cancer, mais des cancers, au pluriel

II comment ne pas avoir le cancer ?

1. Ne pas fument car le tabac est la cause principale des cancers du poumon : il serait responsable de 85% d’entre eux. Tous les modes de consommation de tabac, cigarettes, pipe, cigares, cigarillos, narguilé… exposent à ce risque dont l’importance augmente plus avec la durée dutabagisme qu’avec son importance. Ainsi est-il plus dangereux de fumer 10 cigarettes par jour pendant 20 ans que 20 cigarettes par jour pendant 10 ans ! Et contrairement à une idée reçue, il n’y a pas de tabagisme à faible risque.
La fumée du tabac n’est pas seulement dangereuse pour le fumeur, elle l’est aussi pour son entourage qui inhale de la fumée ; on estime que ce tabagisme, dit passif, estresponsable de 3 à 5 000 décès par an.
Des alternatives pour les cancers de la prostate hormono-résistants
Face à la résistance de certains cancers de la prostate à la "castration" chimique, les scientifiques sont à la recherche de nouveaux traitements, dont les plus prometteurs sont encore en cours d'évaluation.
Réunis à Paris fin novembre 2010, les urologues ont présenté trois molécules dontles résultats avaient été présentés au congrès européen de cancérologie, l'ESMO.
Cancer de la prostate : Plus de 70 000 nouveaux cas par an
Avec plus de 70 000 nouveaux cas par an, le cancer de la prostate est le cancer masculin le plus fréquent. Il représente la deuxième cause de mortalité par cancer chez l'homme. Très souvent, il évolue sans le moindre symptôme. Lorsque le cancer est limité àla prostate, la probabilité de guérison après traitement est très élevée. En revanche, lorsqu'il a franchi les limites de la prostate, le pronostic est moins bon.
Selon le stade du cancer, la présence de métastases et l'âge du patient, le médecin a le choix entre plusieurs traitements. En cas de cancer avancé ou avec métastases, le traitement est hormonal. Il repose, entre autres, sur des...
tracking img