Alexandre le grand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alexandre le Grand

Alexandre III ou Alexandre le Grand était le fils de Philippe II, roi de Macédoine, et d'Olympias, princesse d'Épire. Il est né en 356 av. J-C. à Pella, capitale de la Macédoine antique. Il fut l'élève d'Aristote, qui lui donna une solide formation en rhétorique et en littérature, et stimula sa curiosité en sciences, en médecine et en philosophie.
    Philippe II avait déjàétabli les bases de la grande puissance macédonienne. Lorsqu'il était arrivé au pouvoir en 359 av. J.-C., l'État limitrophe grec se trouvait dans une situation déplorable. Il menaçait d'imploser en raison des conflits entre les Thraces et les Illyriens. Philippe II avait évincé ses adversaires, éradiqué la menace de guerre civile et mis en place une armée macédonienne exceptionnellementpuissante, qui fut un excellent point de départ pour les campagnes d'Alexandre.
    En battant les Grecs en 338 av. J.-C., lors de la bataille de Chéronée, au cours de laquelle Alexandre, associé très jeune aux responsabilités du pouvoir, joua un rôle déterminant, Philippe II prépara le terrain pour son fils, qui devait devenir le souverain incontestable de la Macédoine et de toute la Grèce. 
   Philippe II fut assassiné en 336 av. J-C. et Alexandre monta sur le trône à 20 ans. Il élimina tous les conspirateurs qui s'opposaient à son avènement, marcha sur la Thessalie, où des partisans de l'indépendance avaient pris le pouvoir, et rétablit la souveraineté macédonienne. Dès la fin l'été 336 av. J-C., il avait rétabli sa position en Grèce et se fit nommer chef de la Confédération hellénique parle congrès de Corinthe.
     Il réprima la révolte des villes grecques en soumettant Athènes. Il soumit de manière étonnante les Illyriens, les Triballes, les Gètes et les Celtes. Il mena une brillante campagne contre les rebelles thraces sur les bords du Danube. À son retour en Macédoine, il écrasa la même semaine, près du lac de Prespa, les Illyriens et les Dardaniens qui avaient faitsécession, et se dirigea en hâte vers Thèbes, qui s'était révoltée. Il détruisit la cité, n'épargnant que les temples des dieux et la maison de Pindare, et réduisant en esclavage quelque 30 000 prisonniers.
    Maître de la Grèce, il prépara la conquête de l'Asie en s'entourant de généraux compétents : Antigonos Monophtalmos, Antiparos, Eumène, Lysimaque, Perdiccas, Ptolémée, Séleucos. 
    Au printempsde 334 av. J-C., ayant laissé la régence à Antiparos, il traversa l'Hellespont avec une armée de 35 000 hommes, macédoniens et grecs. Il débarqua en Troade et entama sa campagne contre les Perses au cours de laquelle il conquit, outre les villes ioniennes de Milet, Mytilène et Halicarnasse, la Carie et la Cilicie. 
    Son armée battit les troupes de Darios III  sur les rives du Granique et,selon la tradition, perdit seulement 110 hommes; après cette bataille, toute l'Asie lui fit soumission. Durant sa marche en Phrygie, il fit une halte à Gordion où il trancha d'un coup d'épée le nœud gordien, acte qui lui promettait l'empire de l'Asie.
    Poursuivant son avance vers le Sud, il rencontra à nouveau les troupes de Darios III à Issos, en 333 av. J-C. Selon la tradition, l'armée de Darioscomptait 500 000 hommes, mais on y voit aujourd'hui une exagération fantasque. La bataille d'Issos s'acheva sur une victoire éclatante d'Alexandre. Coupé de ses bases, Darios III s'échappa vers le nord, laissant sa mère, sa femme et ses enfants aux mains d'Alexandre, qui les traita avec le respect dû aux rois. Il occupa la Syrie et la Phénicie.

Tyr, un port de mer fortement fortifié, offritune résistance obstinée, mais Alexandre prit la ville d'assaut en 332 après un siège de sept mois.
    Après la prise de Gaza, il pénétra en Égypte où il fut accueilli en libérateur. À la suite de ces succès, il s'assura le contrôle de l'ensemble du littoral oriental de la Méditerranée. Plus tard en 332, il fonda, à l'embouchure du Nil, la ville d'Alexandrie, qui devint le centre littéraire,...
tracking img