Alexandrie 1798 1956

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 78 (19423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alexandrie – 1798-1956: le rayonnement d'une ville méditerranéenne entre Orient et Occident.

1

Alexandrie – 1798-1956: le rayonnement d'une ville méditerranéenne entre Orient et Occident.

INTRODUCTION
La légende veut qu'au IVe siècle avant JC, un songe prédise à Alexandre le destin étonnant de la ville qu'il fonderait: « tu bâtiras une cité dont le nom se répandra par toute la terre,elle sera habitée par
des gens innombrables, des souffles parfumés se mêleront à son atmosphère. ». Après des millénaires, Alexandrie remplit ses promesses, offrant au regard émerveillé des voyageurs européens et arabes des siècles passés un creuset de cultures et des trésors architecturaux sans nombre. Phare du monde hellénistique, haut lieux de la Chrétienté, place forte arabe et verrou ottoman,la ville offre un concentré des civilisations matrices échelonnées sur les pourtours de la Méditerranée. Son visage change, selon les époques mais aussi la géographie, et 1798 est à bien des égards un tournant ambigu dans l'histoire de la cité. L'Europe du XIXè siècle, imprégnée de culture grecque, fait irruption sur les cotes égyptiennes ce 2 juillet 1798, avec l'expédition napoléonienne, à larecherche d'épopée orientale et de gloire antique. Porte d'entrée de l'Égypte, mais aussi des côtes africaines, et de tout un Orient rêvé, Alexandrie assiste au débarquement d'une cohorte de scientifiques, de militaires et d'artistes, qui à eux seuls laissent présager du futur éclat de la ville. Et pourtant, à l'aube du XIXe siècle, la cité d'Alexandre déçoit l'Europe: envolée, la gloired'Alexandre, effondrée, les temples grandioses de Cléopâtre. Le regard européen désabusé se contente de relever les tracés de la ville antique, que les populations modernes ont désertée. La ville turque trahit sa matrice antique, et n'intéresse que peu le voyageur de ce premier XIXe siècle. Alors que l'archéologie prend son essor sur les rives grecques et turques de la Méditerranée, les ruines d'Alexandrieforment un tas informe, impropre à restituer le lustre de la ville antique: les chercheurs n'insistent pas. Il faudra attendre la seconde moitié du XIXe siècle pour que la cité rentre dans les grâces de l'Europe; à la ville turque s'ajoute désormais une ville moderne, qui a reconquis les murailles antiques, s'élevant par dessus ces restes enfouis dans le sable. C'est alors que l'archéologieméditerranéenne redécouvre la ville, à l'initiative de fouilles locales: il aura fallu près d'un siècle pour que la ville antique rejaillisse des sables. Le désaccord culturel profond entre la ville antique et sa descendance moderne n'a cependant pas empêché une rencontre féconde dans ses murs entre Orient et Occident, dont le coup d'envoi est bien donné par l'expédition de Bonaparte et les premièresinnovations techniques essayées dans la ville. La conquête du pouvoir par Mehemet Ali ne renie pas l'éphémère présence française, dont l'influence ira croissant dans la fondation d'une Égypte moderne. Nulle part ailleurs, sans doute, qu'à Alexandrie, la croissance fulgurante du jeune état n'a été aussi visible. La ville restera fidèle à la vocation de tête de pont de l'Égypte moderne que lui assignaMehemet Ali: résolument tourné vers la Méditerranée, et l'Europe, elle s'ouvre aux innovations techniques et aux voyageurs étrangers. Le XIXe siècle fait ainsi d'une petite ville portuaire végétative une cité méditerranéenne par excellence, où se côtoient toutes les langues, toutes les races de ce bassin: l'aube des années 1800 rend à la ville sa vocation antique de carrefour culturel etcommercial. Sa position stratégique, entre trois continents, se vérifiera sans cesse jusqu'au milieu du XXe siècle, par les nombreuses convoitises qui s'exerceront sur la ville: verrou de l'Égypte, Alexandrie représente un fort enjeu militaire, et les nombreuses batailles et coup d'éclat militaires qui s'y dérouleront ne démentiront pas cet aspect là. Le rayonnement de la ville enfin se traduira par son...
tracking img