Alfred de vigny chatterton acte3 scene1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1974 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Français

Dans les pièces de théâtre, les metteurs en scène peuvent se laisser guider de différentes manières par l’auteur pour réaliser leur mise en scène. Ainsi, ils se font une idée du personnage en fonction des textes et indications de l’écrivain.
D’une part on peut dès le début imaginer à quoi vont ressembler les personnages avec les phrases de préambule des scènes, qui situentl’action et permettent d’introduire plusieurs personnages aussi bien que le décor. Le préambule qui est donc un indicateur non négligeable pour les metteurs en scéne pour se faire une idée generale d‘un personnages et de l’environnement dans lequel il vie.
On peut s’en rendre compte avec dans le texte d’Alfred de Vigny, : l’acte 3 scène 1 débute par la description de la chambre d’un personnage Chatterton,à laquelle on ajoute les qualificatifs suivants: « sombre, pauvre, petite, sans feu, » équipée d’un lit « misérable et en désordre »
On peut donc déjà en déduire que le personnage est pauvre et ne vit pas dans un grand confort, il ne va donc pas être richement vêtu.
Dans le texte C, d’Albert Camus, la scène 1 de l’acte 1 est introduite par la description de la salle commune d’une auberge quiest « propre et claire ». On pourra donc imaginer que les gérants de cette auberge sont des personnes soignées qui aime bien la rigueur et la propreté et donc leur mise ne serait être négligée.

Quand au dernier texte d’Eugène Ionesco, dès l’Acte, 1 scène 1 le metteur en scène est parfaitement aiguillé car il y a une description totale des faits et gestes des acteurs.L’auteur explique comment ilsdoivent se mouvoir « traverse en silence la scène, de droite à gauche », ainsi se que doit charrier la femme « un panier de provision vide » sous un bras et « un chat « sous l’autre.
On peut noter aussi qu’un second personnage (l’épicière) qui « ouvre la porte de sa boutique » pour la regarder passer. Le metteur en scène peut déjà imaginer le jeu des acteurs
, de plus le comportement del’épicière fait comprendre que cette dernière est une commère.
D’autre part les didascalies sont très importantes pour guider le réalisateur car elles indiquent la gestuelle ou les sentiments, .On observe des didascalies qui reviennent souvent dans chacun des textes comme « il se lève » texte A et B, « s’assoies » qui est présent dans tout les textes,. La gestuelle, donnée par l’écrivain, est donc uneaide pour la représentation physique des acteurs de théâtre, mais on peut trouver des indications beaucoup plus précises. Elles sont très remarquables dans le texte de Ionesco.  « Il sort un petite glace de la poche intérieur de son veston », on voit ici que l’information est très précise par le « petit » et « l’intérieur » de la veste,. Le metteur en scène n’a dans ce cas là pas beaucoup dechoix en se qui concerne
le jeu du personnage. Les didascalies permettent aussi de mettre en évidence aux yeux du réalisateur les émotions du personnage, « il rit » présent dans Anthony mais aussi dans Chatterton comme indication pour les personnages principaux. Version retrouvée au féminin et légèrement modifié dans Le malentendu « elle rit faiblement », elles indiquent aussi parfois le ton de lavoix comme on le voit ici avec « faiblement ».
La ponctuation aiguille le metteur en scène sur, la façon dont les phrase doivent être prononcées par les comédiens. Une même phrase avec une ponctuation différente ne fait pas le même effet. La ponctuation peut exprimer l’hésitation par exemple, on la suppose ici dans le texte de Dumas à la lecture des points de suspension ainsi que du pointd’interrogation, « la porte se ferme de dedans… Enfer !... Ce cabinet ?... », La ponctuation indique aussi ici que le comédien doit marquer l’arrêt après les points de suspension . Il est possible de voir l’hésitation dans le texte de Vigny sous une autre forme « entends-tu ? Tu es un pauvre ! ». Le point d’interrogation indique que le personnage ne sait pas où il en est, et qu’il essaye de...
tracking img