Algerie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5926 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic

الجزائر

I- Présentation

L’Algérie (officiellement République algérienne démocratique et populaire) est un État du Maghreb bordé au nord par la mer Méditerranée, à l'est par la Tunisie et la Libye, au sud-est par le Niger, au sud-ouest par le Mali et la Mauritanie, à l'ouest par le Marocet le Sahara occidental (voir la carte détaillée). Sur le continent africain, l’Algérie est le second pays par sa superficie (2,3 millions de km²), dont les quatre cinquièmes sont occupés par le Sahara.
Le nom de l’Algérie en arabe est Al-Djazâ'ir (الجزائر), c’est-à-dire «les îles» par allusion aux quelques îlots que Barberousse (corsaire turc qui fonda Alger) aurait rattachés à la villed’Alger en 1517. Le nom français d'Algérie a été donné en 1839 par Antoine Scheider, ministre de la Guerre, au «pays occupé par les Français dans le nord de l'Afrique».
En réalité, Alger n'a pas été fondé par Barberousse, mais par Bologhin Ibn Ziri de la tribu des Zirides bien avant l'occupation ottomane. Le nom d'Alger provient du nom de la tribu, les Zirides, qui a fondé la ville qui senommait initialement D’zaïr Ben Mezghenna. Alger viendrait de D’zaïr, les colons français ayant repris ce nom et l'ayant arabisé pour faire Al-Djazâ'ir et, par la suite, Alger. 
L'Algérie est divisée en 48 wilayates (départements ou provinces) : Adrar, Ain Defla, Ain Temouchent, Alger, Annaba, Batna, Bechar, Bejaia, Biskra, Blida, Bordj Bou Arreridj, Bouira, Boumerdes, Chlef, Constantine, Djelfa,El Bayadh, El Oued, El Tarf, Ghardaia, Guelma, Illizi, Jijel, Khenchela, Laghouat, Mascara, Medea, Mila, Mostaganem, M'Sila, Naama, Oran, Ouargla, Oum el Bouaghi, Relizane, Saida, Setif, Sidi Bel Abbes, Skikda, Souk Ahras, Tamanghasset, Tebessa, Tiaret, Tindouf, Tipaza, Tissemsilt, Tizi Ouzou et Tlemcen. Ces provinces sont divisées en 160 sous-préfectures et 1540 communes.
La population del'Algérie est estimée à 34,8 millions d'habitants. Elle se compose de deux groupes ethniques importants: les Berbères et les Arabes. La plupart des Algériens descendent de ces deux ethnies. L'islam (sunnite), pratiqué par près de 99 % de la population, unifie le peuple algérien; les autres sont des catholiques d'origine française ou des juifs. Il est cependant difficile de déterminer larépartition exacte des Arabes et des Berbères, tant leur population a été mêlée au cours de l'histoire. Historiquement, les Berbères (appelés qabaïl en arabe) forment la plus ancienne des communautés d'Afrique du Nord et plusieurs traits de leur civilisation sont en continuité avec ceux des cultures préhistoriques. Ils occupèrent toute la côte d'Afrique du Nord, entre l'Égypte et l'océan Atlantique. Cen'est que lors de la conquête arabe au VIIe siècle que les Arabes prirent place aux côtés des Berbères des plaines. On sait que pratiquement tous les Berbères se sont islamisés, mais ceux habitant les montagnes ne se sont jamais arabisés. La langue maternelle de la grande majorité des Algériens est un parler populaire le «darija», qui signifie littéralement «langue courante» (à plusieurs variétésmutuellement intelligibles) ou le berbère (tamazight), la langue «autochtone».

II- Données historiques

1) L’Antiquité
Dès la plus haute Antiquité (IIe millénaire), l'Algérie fut le berceau d’une civilisation berbère, mais l’histoire du pays ne commença officiellement qu’avec l’arrivée des Phéniciens qui fondèrent des comptoirs commerciaux. Les Carthaginois suivirent etreprirent ces mêmes comptoirs tout en développant diverses activités côtières, laissant l’intérieur des terres aux Berbères. Le punique, une langue sémitique voisine de l'hébreu, était la langue des rois numides, donc la langue officielle de Carthage. Comme le punique se conserva longtemps en Algérie, les traces de cette langue demeurent encore visibles dans le berbère moderne, surtout dans le...
tracking img