Alimentation au sujet agee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4564 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Alimentation du sujet âgé
Autant nous avons du plaisir à partager un repas, autant nous ressentons une certaine gêne à manger devant quelqu’un qui ne mange pas...
C’est que manger est une activité à la fois sociale et intime : le repas est un temps où on se retrouve pour faire une activité personnelle. C’est un point très important à connaître pour l’aidant, car il se trouve précisément danscette situation de partager le moment du repas dans cette relation anormale. Il faudrait pouvoir manger avec la personne (et il faudrait peut-être se poser sérieusement la question, au moins dans certains cas : c’est trop facilement peut-être qu’on répond que ce n’est pas possible).
OBSERVER LE SUJET ÂGÉ
Chacun mange à son idée, et depuis longtemps. La manière dont on mange relève de décisionspersonnelles anciennes et fortes. On ne va pas les modifier aisément, et il faudrait avant toute chose se demander pourquoi on veut les modifier. Il faut donc commencer par regarder le comportement du sujet âgé à table.
* Comment il mange : vite ou lentement, proprement ou avec ses doigts, en silence ou en parlant, seul ou en groupe... Il faut aussi essayer de savoir pour quelles raisons leschoses se passent ainsi, et quelles en sont les conséquences. On sait par exemple que le fait de manger trop vite augmente le risque de troubles intestinaux ; mais on sait aussi que ces troubles sont sans danger ; il faut donc savoir pourquoi le sujet mange trop vite : gourmandise, vieilles habitudes de la vie active, problèmes dentaires..., mais aussi il faut se demander si le sujet s’en plaint.* Quand il mange : à quelle heure ? N’importe quand ou à horaires stricts ? Avant quelle émission de télévision ? Ces habitudes sont très profondément ancrées, et il est très difficile de revenir dessus (c’est rarement utile d’ailleurs).
* Ce qu’il mange : il est illusoire de chercher à modifier les goûts d’une personne âgée ; il faut s’y adapter. On remarquera par exemple que le meilleurrepas est souvent le petit déjeuner, ou le goûter. Mais on remarquera aussi que la personne âgée est vieille ; cela signifie que ses habitues alimentaires ne l’ont pas empêchée d’arriver à son âge.
Il faut également tenir compte des difficultés techniques ; pour pouvoir manger il faut :
* Des mains : des rhumatismes, une paralysie, une amputation, sont autant d’obstacles à l’alimentation. Lespersonnes âgées ont très souvent des lésions au niveau des épaules, qui les empêchent de porter la main à leur bouche. On s’en aperçoit souvent en regardant la personne boire : quand son épaule est bloquée la compensation se fait par glissement de l’omoplate, ce qui donne un mouvement très caractéristique. Il faut penser à explorer les épaules de manière systématique : la personne peut-elle boire ?manger ? se coiffer ? se gratter la nuque ? Ces notions sont importantes, car il y a des solutions : pour l’arthrose des mains on peut utiliser des couverts adaptés ; lorsqu’il y a une lésion des épaules on peut améliorer la situation en disposant les plats autrement.
* Des yeux : un trouble visuel empêche de voir les couverts, les aliments. Il faut penser à l’éclairage ; il faut savoir que leshémiplégiques, mais aussi les déments ont souvent des troubles du champ visuel qui font qu’ils ne voient plus la moitié droite ou gauche de l’assiette : il faut penser à la tourner.
* Une bouche : la bouche peut être le siège d’infections (champignons) malodorantes et douloureuses, qui peuvent diminuer le goût et le plaisir de manger. Des caries multiples, une édentation, un dentier maladapté peuvent interdire une bonne alimentation. Il y a un énorme travail à faire pour améliorer l’état dentaire de la population âgée.
* Un système nerveux : il va de soi que les maladies neurologiques (hémiplégie, Parkinson, neuropathies diabétiques) vont poser des problèmes : parce qu’ils ne sentent plus le contact des couverts sur leurs doigts, parce qu’ils n’ont plus les automatismes qui...
tracking img