Allemands

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1875 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
NOTRE BESOIN DE CONSOLATION

Mise en scène : Julie BERES
Compagnie : Les Cambrioleurs
Date de Création : 5 Octobre 2010
Date de représentation : 6 Octobre 2011
Lieu de représentation : Grand R
Interprété par : -Virginie Frémaux, circassienne
- Agnès Joëssel, comédienne
- Mike Hayford, danseur
- Eric Laguigné, comédien

LE TITRE
Le titre me paraît être porteur de sens. En effet« Notre besoin de consolation » renvoie à la question : la science serait-elle notre grande consolatrice? En fait, l'homme aurait besoin d'être consolé, d'être accompagné après la mort d'un proche par exemple, et la science répondrait alors à ce problème en manipulant la personne. De la même façon, la science répondrait au problème des couples qui n'arrivent pas à avoir d'enfants, elle les consoleraitavec de nouvelle méthodes, de nouvelles techniques. Il s'agit de guérir l'évacuation de la souffrance, le refus de la vieillesse, ou la mortalité. Toute la pièce est basée sur ces nouveautés scientifiques qui apparemment permettraient de consoler l'homme, d'où son titre.

RESUME
En résumé, cette pièce est l'histoire d'un homme, un chercheur nommé K, qui est littéralement obsédé par lesdifférentes recherches scientifiques concernant la bioéthique. Au cours d'un rêve, il va rencontrer et être traversé par ces différentes obsessions. Il rencontre notamment le directeur d'une banque de sperme au Danemark. Cette pièce ne raconte pas vraiment une histoire mais relate des faits ; elle relate ce qui est vrai, ce qui ne l'est pas encore, ce qui est de l'anticipation, ce qui existe déjà et ellelaisse la pensée du spectateur se balader à l'intérieur de ses propres doutes. Conserver son enfant sous forme de clone, cryogéniser sa femme dans l'espoir d'un réveil futur, sélectionner le matériel génétique, les qualités physiques et intellectuelles de l'embryon a qui l'on va donner le jour, autant de possibilités traçant une mince frontière entre l'imaginaire et la réalité dans lesquelles lebesoin de consolation s'engouffre. Et je dirais que cette pièce se trame autour d'une phrase : on est perdu entre le vrai et le faux. Et toutes les techniques contribuent à cette hésitation. De nombreux moyens d'expression sont mis en place : théâtre, marionnettes, chants, danses, vidéos.

LE DECOR
Il est impossible de faire un croquis du décor puisque celui-ci est en perpétuelle évolution.C'est un décor riche qui utilise l'espace au maximum. Les changements sont fréquents, mais ils sont fluides, sans même que le spectateur ne s'en rende compte en fait. C'est comme si le plateau avait
plusieurs peaux, qu'il se transformait. Le décor oscille par exemple entre des draps qui renvoient à la volupté (cf image), et un agencement de boîtes variables qui permet la profondeur ou la verticalité.Le plateau apparaît comme une peau tendue qui peut engloutir ou dégorger toute sorte de corps. Ce sont des matériaux proches de ce corps manipulé : des matériaux qui se déchirent, s'étirent, utilisation de lycra, de latex, ce sont des matières qui racontent cette folie de transformation. Mais tous ces différents objets sont toujours basés sur la couleur noire qui instaure une ambiance trèssombre. C'est comme si l'on se perdait dans le décor, tout bouge, tout est attractif. Un tel décor permet facilement au spectateur de pénétrer dans l'irréel.
Pour la première scène, le plateau est parsemé de clones, la scénographie consiste alors au mouvement de ces clones ; les corps sont en lévitation, glissants, en mouvement permanent ou en immobilité trop longue. Puis le plateau évolue pourlaisser place à un monde d'instabilité, de déséquilibre, avec des hauteurs différentes, des pans obliques, d'autres verticaux ; on pourrait penser à une atmosphère cubiste. Cet espace n'offre aucun repos aux yeux. Ces différents volumes permettent des effets de trompe l'oeil, des effets de surprise.
Le décor est donc dynamique. L'espace de jeu est original.

LES COSTUMES
Les costumes jouent...
tracking img