Allo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2524 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 17 mars dernier, le ministre des Finances du Québec, Monsieur Raymond Bachand, a déposé son budget. L’une des mesures importantes de celui-ci concernait les frais de scolarité. Monsieur Bachand prévoit, dans sont budget, une augmentation importante des frais de scolarité. En effet, les frais annuels de scolarité des étudiants passeront de 2168 $, cette année, à 3793 $ en 2017. Cette mesureconcorde avec l’objectif du gouvernement québécois qui est le retour à l’équilibre budgétaire pour l’année 2013-2014.

Depuis le dévoilement de ce budget, une multitude de groupes de pression ont manifesté leur indignation face à cette hausse de frais de scolarité. Les points soulevés par ses groupes sont sans aucun doute d’une grande importance. Toute fois, nous ne croyons pas que la gratuitéscolaire ou encore le gel des frais de scolarité soit une solution valable pour le Québec moderne.

Notre argumentation passera par les quelques points suivants. D’abord, nous comparerons les frais de scolarités universitaires québécois avec ceux d’autres États. Ensuite, nous analyserons l’état des finances québécoises. Toute foi, avant d’entrer dans le vif su sujet, nous jetterons un regard auxdifférents groupes de pression s’opposant à l’augmentation des frais de scolarité ainsi qu’à ce qu’ils défendent.

Groupes de pression
Nous remarquons que différents groupes ayant une crédibilité au sujet de la prochaine hausse des frais de scolarité se sont prononcés en faveur de la décision du ministre des Finances, Raymond Bachand, pour le budget provincial 2011-2012.
Premièrement, laFédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), étant depuis longue date en faveur d’une plus grande contribution des étudiants pour l’éducation, félicite l’engagement du gouvernement libéral. Selon eux, « la priorité à l’éducation passe par une juste contribution de tous et par une répartition équitable du financement. » D'après une lettre ouverte écrite au public et aux membres de la Fédération. Lesous-financement des institutions scolaires et plus particulièrement des universités doit être comblé entre autres par les étudiants en augmentant leur contribution. La FCCQ soutient tout de même qu’avec la hausse des frais de scolarité, l’aide financière doit réussir à s’ajuster à la situation pour permettre aux familles à faible revenu d’avoir accès aux études universitaires.
Ensuite, laConférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) s’est elle aussi rangée du côté pour la hausse des frais de scolarité. L’association défend son argumentation en disant que tous (le gouvernement, les étudiants, ainsi que le secteur privé) doivent contribuer pour soutenir le secteur universitaire. Selon la CREPUQ, « […] les gels successifs des droits de scolarité au cours desdernières décennies ont fait en sorte qu’il leur en coûte aujourd’hui moins cher pour acquérir une formation universitaire que ce n’était le cas en 1968, en dollars constants. »

Finalement, certaines personnalités publiques se sont prononcées à ce sujet. Entre autres, l’ancien premier ministre Lucien Bouchard ainsi que Joseph Facal, ex-président du Conseil du trésor se disent en accord, depuisplusieurs années, avec la hausse pour les étudiants de leur frais de scolarité afin de mieux financer les universités québécoises.

Frais de scolarité – le Québec par rapport au reste du Canada et du monde

Au Québec, les frais de scolarité universitaire sont les plus faibles de tout le Canada avec Terre-Neuve. Malgré la future hausse des frais de scolarité, le Québec restera en dessous de lamoyenne canadienne en ce qui concerne ces frais. Alors, pourquoi débattre sur le sujet, nos universités sont mal subventionnées et il faut augmenter les frais de scolarité si nous volons continuer de recevoir une éducation adéquate. Cela fait longtemps que les coûts pour étudier à l’université n’ont pas réellement augmenté, pourtant celui de la vie augmente continuellement. Il faut bien que...
tracking img