Allusions culturelles dans l'age d'homme de michel leiris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7199 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Allusions culturelles dans "L'Age d'homme"
COMMENT PROCEDER?
L'Age d'homme contient de nombreuses allusions culturelles à des peintres, des oeuvres musicales, des personnages mythologiques, ...
Je vous propose de mettre en commun votre travail pour que chacun profite des recherches des autres.
Je déposerai moi-même des entrées à compléter par ordre alphabétique. Certaines se trouvent déjàci-dessous.
A vous de produire une brève notice qui n'excèdera pas 15 à 20 lignes sur l'élément à définir. Vous pourrez l'accompagner d'une image pour laquelle vous ne manquerez pas d'indiquer la légende exacte et la provenance (auteur/contenu/source)
Mais attention, il vous est demandé de fournir un texte personnel et non un copié-collé d'une encyclopédie wiki bien connue :))
Activité fondéesur le volontariat et qui sera récompensée -puisque toute peine mérite salaire- par la réévaluation de la note de participation... car M. Wiki garde des traces :)
Toute participation déjà en ligne peut être modifiée c'est-à-dire améliorée si d'autres éléments sont découverts. Avis!
Lord Byron p. 58
George Gordon Byron, VIe Baron est un poète britannique romantique né en 1788 à Londres. Jeunehomme à la conduite scandaleuse, libéral, satirique, il ne hait rien tant que l’hypocrisie et la tyrannie, et les conventions sociales, sa vie est rythmée par l’écriture, les voyages, et ses amours. Il visita toute l’Europe, détestant son pays d’origine où il avait atteint cependant une grande célébrité dans certains milieux. Ayant des sympathies pour Napoléon, il se rendit à Waterloo, où la vue duchamp de bataille lui inspira un chant. Il prit parti pour la cause des Grecs et lutta à leurs côtés pour l'indépendance de leur terre. Il mourut des fièvres à Trente Six ans, en Grèce, en 1824 après avoir été élu au Comité grec de libération contre la domination turque. Sa mort en fit plus encore un héros romantique.
Carmen p.91
* Le récit de Mérimée
En 1845, Prosper Mérimée (1803-1870)publie sous forme de feuilleton sa nouvelle, Carmen, dans la Revue des Deux Mondes. L’action se déroule dans les années 1820-1830 en Espagne où un célèbre bandit, Don José qui attend en prison d’être exécuté, raconte à Mérimée son histoire. D’origine basque, il était sous-officier à Séville quand il s’éprit d’une jeune cigarière, une bohémienne nommée Carmen, qu’il laissa échapper alors qu’ildevait l’arrêter, et pour l’amour de laquelle il tua son lieutenant dont il était jaloux. Il entra alors dans une bande de voleurs de grands chemins dont Carmen et son mari, Garcia, dit Le Borgne, était l’âme. Ayant tué celui-ci, il épousa Carmen à la mode bohémienne, mais Carmen ne tarda pas à se lasser de lui et à s’éprendre d’un picador, Lucas. Don José, voulant quitter cette vie malhonnête etpartir pour l’Amérique, demanda à Carmen de le suivre. Devant son refus, il la poignarda. Après le meurtre, Don José enterrera Carmen et se livrera au premier corps de gardes venu, à Cordoue.
Georges Bizet adapte cette nouvelle et la présente pour la première fois en 1875 à l’Opéra-Comique de Paris, Carmen ne connaît à ses débuts aucun succès. Cette oeuvre est aujourd’hui considérée comme lechef-d’œuvre du compositeur et un drame lyrique réaliste.
* Le personnage de Carmen
Carmen est une bohémienne, une gitane au sang chaud, femme fatale, aussi belle que sensuelle, passionnée, envoûtante et rebelle, elle aspire à la liberté et n’hésite pas à user de ses charmes. Pour Don José, elle n’est, au premier abord, qu’une sorcière. Par son caractère farouche et ses provocations constantes, Carmenattise en lui de violentes colères et finit par le pousser à bout. Dans la nouvelle, nous pouvons lire cette description de Carmen, faite par José :
« Elle avait dans les cheveux un gros bouquet de jasmin, dont les pétales exhalent le soir une odeur enivrante. Elle était simplement, peut-être pauvrement vêtue, tout en noir comme la plupart des grisettes dans la soirée. Les femmes comme il...
tracking img