Alter eco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sociologie :le paradigme de la domination.

1. La domination 1.

← Pari anthropologique : marqué par le mode de raisonnement marxiste. La différence entre le système de raisonnement et le système de gestion politique. Les individus sont aliénés, incapables de percevoir leurs intérêts.
Leur conscience n’est que le reflet de leurs conditions d’existence. Elle n’est jamais pure,libre mais elle est toujours reliée à un lieu social, historique.
L’instabilité du système fait apparaître la nécessité de fixer des normes communes. Son organisation donne un avantage aux dominants dans la définition du contenu de ces normes. Leur lieu de définition explique qu’elles ne conduisent qu’à la perpétuation des rapports de domination. Quelques soient les façons de vivre ensemble,tout groupe humain doit créer des normes communes. Une fois que l’on est d’accord sur beaucoup de principes, il va devenir facile d’établir ces normes communes. Et ce en votant. Les premières décisions seront prises par des groupes dominants. Les dominants proposent des choses qu'ils connaissent, ils fixent des normes car elles leur paraissent justes. Le lieu de définition ne va que perpétuer lepouvoir du dominant. (Perpétuation du rapport de domination)

Pari d’une aliénation profonde : ensemble des systèmes d’aliénations mis en place pour que l’indication ait du mal à voir son intérêt.
o Aliénation économique : seuls les propres moyens de production qui déterminent l’usage de la plus-value. Il s’agit de rémunérer la force de travail au niveau le plus bas. C’estpermettre la reproduction simple (on ne leur donne que le minimum pour qu’ils puissent manger, dormir, se vêtir, …) et la reproduction étoffée (capacité de se reproduire). L e travailleurs ne peuvent donc accumuler et acquérir les moyens de production.

Il s’agit d’un raisonnement structuraliste, il n’existe pas de méchants, ni de gentils. Chacun possède son rôle et celui-ci se propage degénération en génération.

L’aliénation économique est donc très puissante.

o Aliénation politique : il s’agit d’une démocratie représentative, elle est puissante au centre et exclue la périphérie. (cela signifie qu’elle na rien à dire sauf le jour du vote, elle doit donc se taire pendant les 4ans qui suivent le vote) Seuls les élus ont donc le droit de dire ce qu’ils pensentet de prendre des décisions.

o Aliénation idéologique : aliénation qui fait que les individus ne perçoivent pas leur situation, leur avantages et désavantages.
Ils ne vont donc pas essayer de changer leurs situations pour quelles soient plus justes.
Les individus se contentent de ce que leur donne le gouvernement.
S’il n’existait qu’une seulealiénation, il serait plus simple de la vaincre. Hors on est en présence d’une gamme d’aliénation.

La domination 2.

← La première réponse historique à la question du changement a été de postuler le déclin inéluctable du capitalisme. La société industrielle fait du rassemblement de travailleurs. Avant l’éparpillement total, la société industrielle produit une concentration destravailleurs. Cela va donner une conscience physique de la puissance des travailleurs. Progressivement les travailleurs vont prendre consciences de cette puissance et vont donc renverser la balance.
Mais la réponse a négligé l’exceptionnelle capacité d’adaptation du capitalisme. Aucune entreprise n’a la maîtrise du processus complexe entier (ex : la voiture toutes les pièces sontfabriqués à des endroits différents). Il existe toute sortes de sous unités. Mais aucun endroit ne fera tout à la fois. N'importe quelle entreprise qui produit une des pièces ne pourra se révolter. Chacun des éléments peut disparaître sans que cela pose problème à l'ensemble.
Exemple : café ; mélange de cafés de différents continents. L’utilité est que aucun produit producteur ne vendra...
tracking img