Aménagement des territoires en france métropolitaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (723 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I Pourquoi aménager les territoires en France ? …
1. … pour développer l’espace économique français (améliorer la performance des territoires)
Créer des pôles d’activités, notamment à la périphériedes grandes agglomérations (implantation des pôles de compétitivité), nécessité d’intensifier les relations avec les partenaires européens, exploiter les ressources : agriculture intensive utilisantle remembrement ou l’irrigation, exploitation de la forêt pour la construction…
2. … pour faciliter la mobilité des hommes à différentes échelles
Des aménagements locaux pour fluidifier le traficpendulaire (exemple : créer un pont suspendu sur la Loire), créer de nouvelles relations entre les villes (lignes à grande vitesse, autoroutes en projet)
3. … pour répondre aux besoins d’une sociétéde loisirs
Développement des zones touristiques dès les années 60 (région comme le Languedoc), des stations d’hiver, des parcs d’attraction ou de zones d’animation comme les complexes d’animation àl’échelle locale.
4. … pour corriger les erreurs du passé
Mieux répartir la richesse plutôt que de la concentrer sur quelques pôles (lois de décentralisation) ; construire des équipements pourdésenclaver des territoires (viaduc de Millau par exemple).
Bilan : on peut bien parler d’aménagement des territoires car aujourd’hui les objectifs sont très nombreux et diffèrent aussi selon les échelles.II Quels acteurs interviennent ?
1. L’Etat : un rôle encore décisif
Longtemps seul ou presque décideur (cf : ministère de l’équipement ou de l’aménagement du territoire qui est devenu le ministèrede l’aménagement et du développement durables), il peut aussi financer des projets : reconversion des zones en déclin ou en déprise, pôles de compétitivité…
2. Les collectivités territoriales deplus en plus en plus présentes
Elles soutiennent ou s’opposent à des projets d’aménagement (cf : le conseil général de la Loire qui finance le pont suspendu sur la Loire, le désaccord entre les...