Amazy--berbere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3327 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[Encyclopédie berbère IV, 1987, p 562-568.]

AMAZI½, "(le/un) Berbère"
par Salem CHAKER

Orthographe française : Amazigh plur. : Imaziàen, "les Berbères" fem. : tamaziàt, "(la/une) Berbère" et "(la) langue berbère" Le second /a/ est, dans tous les dialectes, phonétiquement long : [ama:zià] LES DONNEES ACTUELLES Ce terme est employé par un certain nombre de groupes berbérophones pour sedésigner euxmêmes. L'aire d'extension de cette dénomination couvre actuellement : 1° L'ensemble du Maroc Elle est exclusive chez les berbérophones du Maroc Central qui se dénomment eux-mêmes Imaziàen (Braber en arabe) et appellent leur dialecte tamaziàt (ou tamazixt, avec assourdissement de la vélaire /à/ au contact de la dentale sourde /t/). Elle est connue chez les Chleuhs où elle est un archaïsmelittéraire. Elle y désigne aussi spécifiquement le "Berbère blanc", le "vrai Berbère", par opposition aux "négroïdes", bien représentés dans le Sud Marocain et réputés allogènes. Les Rifains l'emploient également à côté des dénominations courantes arifi/tarifit. Dans ces deux groupes, elle s'applique surtout à la langue berbère : chez les Rifains, tamaziàt est même plus courant que tarifit (quisemble être un néologisme d'origine arabe). Les Chleuhs euxmêmes dénomment leur langue poétique awal amazià, "la langue berbère" (Galand-Pernet 1969, 1972). L'expression est déjà donnée avec cette signification par Jean-Léon l'Africain au XVIe siècle (1956 : 15). Au Maroc, Amazià/tamaziàt renvoient donc assez nettement à une identification linguistique, connotée de manière très valorisante etimpliquant la conscience d'une communauté dépassant le cadre régional-dialectal. 2° Le monde touareg Elle y prend, en accord avec l'évolution phonétique générale du touareg, les formes suivantes : - Amaheà/Imuhaà et tamahaq, en Ahaggar et en Ajjer, parlers dans lesquels /z/ du berbère nord est normalement traité en /h/, - Ama−zeà/Ima−zeàen et tama−zeq, dans les parlers méridionaux [Niger-Mali : Aïr,Iwllemmeden, Kel-Geres...] où /z/ du berbère nord est traité en /−z/, - Amašeà/Imušaà et tamašeq en Adrar des Ifoghas (Mali) où /š/ correspond régulièrement à /z/ du berbère nord. Chez les Touareg du nord (Ahaggar/Ajjer), Amaheà s'applique à tout membre de la société (quelle qu'en soit la classe sociale), alors que chez les Touaregs méridionaux (Niger-Mali), Ama−zeà désigne spécifiquement l'aristocratenomade. L'ensemble des Touaregs y étant dénommé : Keltema−zeq, "les gens [de langue] tamajeq". Chez les Touaregs, comme chez les Imaziàen du Maroc Central, c'est la seule auto-désignation qui soit utilisée.

1

3° Autres attestations actuelles Enfin, comme chez les Chleuhs et les Rifains, Amazià/tamaziàt est connu et employé, concurremment à d'autres termes locaux, chez les berbérophones : -de Tunisie : Sened [Provotelle 1911], - de Libye : Djebel Nefoussa [Beguinot 1931] et Ghadames [Lanfry 1972 : 224, n° 1060] - du Sud Oranais : oasis berbérophones algériennes et marocaines entre Aïn Sefra et Bechar [Figuig, Bousemghoun...]. Le terme est également connu dans les oasis du Touat-Tidikelt-Gourara [le Tawat des Touaregs et des auteurs arabes anciens], à Ghat et Djanet [Foucauld, II :673] avec le sens de "maître", "suzerain", "seigneur" et même "Dieu" en zénète du Gourara (Mammeri 1984 : 214, par ex.). Significations qui renvoient aux anciennes conditions socio-politiques de ces populations d'agriculteurs sédentaires, plus ou moins asservies par une aristocratie locale ou extérieure, détentrice des droits de propriété sur la terre (ou l’eau) et elle-même berbérophone. Endéfinitive, Amazià est donc attesté, avec des acceptions synchroniques variables, dans une très vaste zone en forme d'écharpe qui part de la Tunisie méridionale, englobe les parlers berbères de l'Ouest libyen, l'ensemble du domaine touareg, le Touat-Tidikelt-Gourara, le Sud Oranais et la totalité du Maroc. En-dehors de ces régions, i.e. dans toute l'Algérie du nord et le nord du Sahara, le terme...
tracking img