Ame : analyse des marchés étrangers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1442 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Diagnostic et études des marchés internationaux
Classification des marchés internationaux
L'appréciation du marché est fonction de critères pertinents souvent lié aux métiers, aux savoirs-faire managérial mais aussi à la volonté de s'internationaliser + ou – rapidement. Par ailleurs, les indicateurs macro-économique et sociologique fournissent une première appréciation de l'attractivité dumarché.
On va distinguer les différentes niveaux d'appréciations d'un marché étranger.
Premier niveau: la pénétrabilité: elle recouvre aussi bien le code des investissements étrangers , les barrières douanières, le poids des lobbies, l'adhésion à une zone de libre-échange ou encore l'existence de subventions à l'exportation.
Les critères financiers: il s'agit en l'occurrencede l'inflation ,des taux d'intérêts, du taux de change, des impôts, de la densité et de la qualité du tissu bancaire.
L'accessibilité: on prends compte l'éloignement géographique, les distances d'infrastructures de transports, les coûts portuaire et aéroportuaire, les possibilités de dédouanement par anticipation.
Le potentiel du marché : taux de croissance potentiel à 3ans, la consommation par tête, le taux de renouvellement, les habitudes de {text:soft-page-break} consommations, l'homogénéité culturelle.
La structure concurrentiel: les concurrents directs et les concurrents indirect, les entrants potentiels, les positions dominantes, ( mettre en évidence l'existence de niches), les parts de marchés et le positionnement par marques.Les opportunités stratégiques: sous forme d'alliance (commerciale ou industrielle), ou sous forme de rachat des concurrents ou des distributeur.
A partir de la, on va pouvoir caractériser le marché et voir dans quelles mesures on peut le qualifier de mondial. Ainsi, un marché sera considéré comme mondial si une ou plusieurs conditions sont réunis à savoir :
la cotation sur plusieursplaces boursières ( matière première)
l'universalité de la fonction d'un produit.
L'existence d'une norme qui uniformise le marché.
L'existence de comportement uniforme de certain produit (jeux vidéos)
existence d'un technologie de point maitrisé seulement par une poignée d'entreprise mondiale.
Cependant, sous l'effet de la mondialisation, et de laspécialisation des entreprises, la recherche systématique de couverture d'un segment de marché oblige à raisonner sur un zone de marché composée de pays souvent associés économiquement (zone de libre-échange). Dans ses conditions, l'entreprise doit programmer ses capacités de productions de ses différents sites industriels en fonction de la géométrie de diffusion de ses produits à l'intérieur d'une zonede marché. L'objectif dans ce cas la sera {text:soft-page-break} d'obtenir une taille critique permettant de réaliser des économies d'échelle et donc de réduire les coûts de production. Cette taille critique est un indicateur généralement exprimé en volume des ventes annuelles que l'on traduit en part de marché minimum. En fin de compte, il s'agit du seuil en dessous duquel, l'entreprise necouvre pas ses coûts. Cet indicateur permet de calculer quel est le cout de revient le plus bas possible quelle peut. Ce cout de revient incite les firme à spécialiser leur site de production suivant la logique du 3 x 1 à savoir un pays, une usine, un produit. Par ailleurs, la notion de pays entends que perception classique du marché est aujourd'hui dépassée. En effet,
premièrement, le marché sesubdivise en segment.
Deuxièmement, Sous l'effet de la concurrence, les entreprises tentent de se spécialiser de plus en plus sur un type de produit.
Il en découle que la stratégie des entreprise réinterprètent la délimitation traditionnelle du marché en l'associant ou en l'a fragmentant.
Par exemple, pour des marchés comme les États-Unis, on intéressera à deux zones...