Amelie nothomb - stupeur et tremblement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Stupeur et tremblements d'Amelie Nothomb
•Résumé du livre
•Quatrième de couverture
•Amélie Nothomb
•Extraits de Presse
•Adaptation cinématographique
•Hygiène de l'Assassin d'Amélie Nothomb•Le travail de Rosanna Delpiano sur Amélie Nothomb et son roman Stupeur et Tremblements
•Ni d'Eve, Ni d'adam , le nouveau roman d'Amélie Nothomb (Aout 2007)
Résumé du livre
Stupeur et tremblementsd’Amélie Nothomb, Albin Michel, 176 p.

Ce roman d'Amélie Nothomb a été publié en 1999. Il a obtenu le Grand Prix du roman de l’Académie Française.

Amélie, une jeune femme belge, vient determiner ses études universitaires. Sa connaissance parfaite du japonais, langue qu'elle maîtrise pour y avoir vécu dans son enfance, lui permet de décrocher un contrat d'un an dans une prestigieuseentreprise de l'empire du soleil levant, la compagnie Yumimoto. Amélie espère réussir dans ce pays qui la fascine tant.

Fascinée par la hiérarchie d'entreprise japonaise, précise et méthodique, lajeune femme l'est d'autant plus par sa supérieure directe, l'intrigante et fière Mademoiselle Mori.

Ses débuts sont déconcertants. Monsieur Saito lui fait rédiger une lettre, réponse à une invitationpour une partie de golf. A peine le courrier est-il terminé que Saito le déchire et ordonne à Amélie de recommencer. La jeune fille va rapidement déchanter à la découverte d'une culture qu'elle neconnaît absolument pas. Ses fréquentes initiatives sont régulièrement sujettes aux réprobations de ses supérieurs. Les humiliations et les vexations se succèdent et la soumission s'installe. Face à cetacharnement, la jeune femme se plie à leurs exigences. Amélie pensait être traductrice, elle finira dame pipi dans les toilettes de l'entreprise.

Quatrième de couverture
« Monsieur Haneda étaitle supérieur de monsieur Omochi, qui était le supérieur de monsieur Saito, qui était le supérieur de mademoiselle Mori, qui était ma supérieure. Et moi, je n'étais la supérieure de personne....
tracking img