Amour platonique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (360 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La minute triste

J’ai cru reconnaître l’Amour
Mais il ne m’a pas reconnu
J’ai cru inspirer l’Amour
Mais lui ne m’a pas retenu

Et je vois le temps qui fuit
Égrainant les annéesComme le pieu psalmodie
Caressant son chapelet

Des ans, je sens les ravages
Si fier et arrogant naguère
Déçu et amer avec l’âge
Derrière les sourires, la misère.

Sans doute lavie m’a-t-elle trop gâtée
Sans doute n’ai-je pas su le lui rendre
Est-ce une raison pour m’accorder
Ce qu’elle s’empresse de me reprendre

J’ai cru reconnaître l’Amour
Mais il nem’a pas reconnu
J’ai cru inspirer l’Amour
Mais elle ne m’a pas retenu.

Christophe AILLOUD

Amour platonique

Si j’avais une guitare
Je l’aurais fait hurler
Mais je n’ai qu’unmiroir
Où je vois les larmes couler

Peut-être trop sentimental
Peut-être trop écorché vif
Mais j’ai le cœur animal
Dont les pleurs sont les riffs

Il n’y a que le cinéma
T’ai-je dit,qui me fasse pleurer
Il n’y avait que le cinéma…
Avant de te rencontrer

Que voilà des propos peu virils
Pour un homme de cinquante ans
Mais j’ai gardé l’âme juvénile
Et lasensibilité d’un enfant

Un vieil enfant…
Un vieux garçon ?
Je ne laisserai pas le temps
Faire de moi un… vieux glaçon

Je suis tombé en amour malgré moi
Je l’affirme et ose le clamerEt aux frontières de l’émoi
Je n’ai rien d’autre à déclarer

Amour purement platonique
J’ai choisi de l’accepter
Mais à Platon je fais la nique
Je ne le laisserai pas déciderJ’ai troqué l’amour pour l’amitié
Avais-je vraiment le choix ?
Allais-je te laisser t’éloigner
Quand je suis si bien avec toi ?

Mais je garderai l’espoir
Jusqu’au bout de l’ennui
Etsi l’avenir devient trop noir
Je partirai seul dans la nuit… Christophe AILLOUD ( paru sous forme de vidéo: la minute de Tofe, sur Facebook )
tracking img