Analipide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1593 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BIOCHIMIE STRUCTURALE :

Séance 8 :
Les architectures moléculaires lipoprotéiques
Les méthodes d'analyse des lipides

Objectifs : - Schématiser la structure d'une lipoprotéine et des membranes biologiques.
- En relation avec les propriétés décrites précédemment, préciser les principes, l'intérêt et les limites des méthodes d'extraction, de purification, d'identification et dedosage appliquées aux lipides.

XI – LES ASSOCIATIONS LIPOPROTÉIQUES

Les lipides sont en majeure partie hydrophobes. Les lipides cellulaires et lipides circulants sont généralement associés à des protéines spécifiques de façon à masquer les chaînes hydrophobes des lipides et à présenter vers l'extérieur les pôles hydrophiles. L'étude de l'organisation de ces associations moléculaires complexesa permis de comprendre le transfert des substances lipidiques ainsi que la structure des membranes biologiques.

1 – Les lipoprotéines

A – Constituants des lipoprotéines

Les constituants lipidiques présents dans les lipoprotéines sont des phospholipides, des triglycérides, du cholestérol libre, du cholestérol estérifié et des acides gras non estérifiés.

Les constituants protéiquesdes lipoprotéines sont classées au sein de 5 familles et sont appelées apoprotéines. On distingue les apoprotéines appartenant aux familles A, B, C, D et E. Sous forme libre ce sont des apoprotéines primaires, elles s'associent en donnant des apoprotéines secondaires que l'on retrouve dans les lipoprotéines. Ces protéines ont un rôle structural, elles permettent les interactions avec l'eau solvantmais servent également à reconnaître des récepteurs membranaires spécifiques.

B – Classification des lipoprotéines

La classification des lipoprotéines est fondée sur leur densité. La densité des des lipoprotéines varie selon la teneur et la nature des lipides constitutifs (plus le taux de glycérides est élevé, plus la densité est faible). En fonction de leur densité, on distingue diverstypes de lipoprotéines ; par ordre de densité croissante, on rencontre :
⇨ les chylomicrons,
⇨ les VLDL (very light density lipoproteins),
⇨ les LDL (light density lipoproteins)
⇨ et les HDL (high density lipoproteins).

C – Structure des lipoprotéines

Une lipoprotéine se présente sous la forme d'une sphère dont la surface est recouverte de groupements polairesdont le noyau est totalement apolaire. Les molécules distribuées à la surface sont :
⇨ les apoprotéines dont les parties hydrophiles sont orientées vers l'extérieur et les parties hydrophobes vers le centre,
⇨ le cholestérol libre dont l'hydroxyde est tourné vers la surface et la partie hydrophobe de la molécule vers le noyau,
⇨ les phospholipides, qui présentent leurs pôleshydrophiles vers l'extérieur et leurs chaînes hydrophobes vers l'intérieur.

Le noyau est constitué de triglycérides et de cholestérol estérifié. En guise d'exemple, on présente ci-dessous la structure d'une particule de LDL :

Coupe d’un LDL :

[pic]

Molécule de phospholipide : (
Molécule de cholestérol non estérifié : ◊Molécule de cholestérol estérifié : ◊
Molécule de triglycéride : p

Le tableau suivante présente la composition sommaire des principales lipoprotéines du plasma sanguin :

[pic]

D – Rôles des lipoprotéines

Les lipoprotéines représentent la seule forme de transport des lipides de l'organismes. Elles permettent aux tissus d'un organisme échanger des lipidesen fonction de leurs besoins. Les VLDL assurent le transport des lipides, surtout des triglycérides vers les tissus. Les LDL chargées en cholestérol pénètrent dans les cellules. Les HDL drainent le cholestérol des tissus vers le foie où il est éliminé.

2 – Les membranes biologiques

La bicouche lipidique est la structure de base universelle existant dans toutes les membranes. Elle est...
tracking img