Analitique de roberto zucco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1326 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Une scène d’exposition entre tradition et originalité
a) La présentation d’un univers lié au crime (fonction présentative traditionnelle)
- Univers carcéral mis en relief par les informations scéniques: chemin de ronde ; une prison ;
gardiens (didascalie initiale) ; coups de feu, projecteurs, sirènes (didascalie finale).
- Nombreuses allusions des personnages quant aux statuts et à lasituation initiale :
- La prison côté gardien: il n’y a pas d’évasion ici. La prison est trop moderne ; (lieu) ; moi
qui suis gardien depuis six ans ; moi, gardien de prison , incapable de poignarder (la
sécurité du lieu, le bien lié aux gardiens, la routine)
- La prison côté prisonniers : une main qui a poignardé , les meurtriers, le meurtre de son
père (prison de haute sécurité= sont enfermésici des criminels dangereux)
- Le figure particulière de Zucco : Roberto Zucco, mis sous écrou cet après-midi
(personnage éponyme identifié et qualifié : une bête furieuse, une bête sauvage)= Criminel
à l’extrême (« héros » du crime).
- Les Gardiens associés à deux formes lexicales dominantes en relation avec leur fonction :
entendre et voir (champs lexicaux abondants). L’ennui de la fonctionde gardien est mise en
oeuvre (notre présence est inutile).
b) Une situation initiale étrange et confuse.
- Un décor nocturne : didascalie initiale : heure où les gardiens…hallucinations ; + cette heure
où tout le monde a les yeux fermés : Moment hors du temps (absence de visibilité et de vie)
- Univers hors du monde : toits de la prison, faîte du toit, sur le toit (élévation de Zucco audessus des hommes) : lieu étrange, coupé du monde des hommes.
- Impression d’engourdissement de l’esprit des gardiens (ce doit être un effet de notre manque
de sommeil). ; à force de silence (impression feutrée)
- Le lieu est présenté comme coupé de toute réalité, comme vide de toute consistance : il n’y a
rien à voir, il n’y a rien à entendre ; oreilles tendues à ne guetter rien (le lieu estassocié au
néant : quelque chose ; rien) : l’univers environnant est inexistant, il n’est pas concret.
2) Une mise en action ralentie par la réflexion philosophique
a) Un enclenchement en deux phases.
- La scène est structurée autour de deux questions parallèles : Tu as entendu quelque chose ? et
Tu ne vois pas quelque chose ? La scène donne une impression de recommencement. La
première partiede la scène n’a pas abouti à un enclenchement de l’action et s’est égarée sur
une piste sans issue (une réflexion philosophique)
- Mise en place d’une conversation quasi parallèle (impression de cycle) : Non ! rien du tout.
Mais glissement à la fois lexical (entendre répété 6 fois est remplacé par voir). Après l’illusion
sonore initiale semble suivre une illusion visuelle) et temporel (asentendu /vois) Le passage
du PC eu Présent crée un effet d’actualisation : l’action s’enclenche sur la vision.
Roberto Zucco, B-M Koltès, 2002-2003
- L’action (l’évasion) semble enclenchée par l’impression visuelle des gardiens : la didascalie
Zucco, marchant sur le faîte du toit est précédée de la question du gardien : j’ai eu l’idée
d’entendre ; j’ai l’idée de voir = les gardiens engendrentl’évasion plus qu’ils ne la constatent.
- L’action est lente à s’enclencher (tu vois ?.. Non… Non… J’ai idée que…). Elle n’est
enclenchée qu’aux deux dernières répliques : un prisonnier qui s’évade ; c’est une évasion.
c) Une réflexion philosophique sur la condition humaine
- Les propos des gardiens évoluent dans la phase initiale sur des sujets assez inattendus chez
eux (et qui retardentl’enclenchement de l’action).
o Une réflexion sur l’absence de lucidité du monde : nos yeux ouverts # tout le monde a
les yeux fermés (antithèse). Le monde est perçu dans toute sa dimension dramatique.
o L’opposition entre le vide extérieur et richesse intérieure : le bruit de notre univers
intérieur ; nos paysages intérieurs ; l’âme humaine présentée par les gardiens comme
objet privilégié des...
tracking img