Analyse argumentative texte "science et imagination" françois jacob

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1459 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé Argumentation Science et imagination :
La science est l’ensemble de toutes les connaissances et études faites jusqu’à maintenant qui obéissent à des lois ou qui sont vérifiées expérimentalement. Elle s’est formée de manière progressive depuis plusieurs millénaires. La volonté des scientifiques est de produire des connaissances et de comprendre le mieux possible le fonctionnement du mondeet ses phénomènes. -La plupart de gens pense que la science n’est qu’une réussite. Peut-on raisonner comme cela ? L’imagination est la capacité d’élaborer des images et des conceptions nouvelles dans un domaine quelconque (ici dans le domaine de la science) et la capacité à trouver la réponse à des problèmes théoriques ou physiques. Beaucoup de scientifiques admettent que la découverte dessciences y comprit dans les domaines les plus abstraits, s’appuie sur l’imagination. Selon eux, l’imagination et l’intuition sont bien réelles dans le cadre des recherches scientifiques comme la chimie, la physique, l’astronomie ou autres formes de sciences. Prenons l’exemple de Newton, qui a découvert la gravitation universelle en voyant la simple chute d’une pomme. Ou encore Archimède qui découvre leprincipe du même nom dans son bain. Ces découvertes sont en effet le fruit de l’imagination et non de recherches intenses. Reste à prouver cette supposition. -Peut-on vraiment conclure que certaines recherches scientifiques sont le résultat de l’imagination ? Le texte Science et imagination a été publié en septembre 1989 dans la revue des professeurs de biologie Probio. Le texte parle du rapportentre la science et l’imagination, et nous montre qu’il y a deux aspects de la science : la science de «jour» et la science de «nuit», d’une appellation de l’auteur. La science de jour est la science publique, la science célèbre, celle que les gens voient et voient. Par contre, la science de nuit est comme le manageur de la science de jour, inconnue et aveugle. L’auteur, François Jacob, est né en1920 de parents juifs. Il a participé à la Résistance, et a combattu sous le titre d’officier du Service de Santé des Armées. Après la guerre, il mène des travaux sur la génétique à l’Institut Pasteur, travaux qui seront récompensés du Prix Nobel. Il y a plusieurs thèmes dans le texte : le thème de la science et son rapport avec l’imagination. L’auteur prône que l’imagination est une de ses bases,et plus spécialement une base de la science de «nuit». Par contre, l’auteur conteste la thèse «une réflexion rationnelle est forcement meilleure qu’une réflexion qui fait appel à l’imagination». Un autre thème est qu’il y a plusieurs aspects de la recherche scientifique. L’auteur admet que certaines recherches servent de base à d’autres recherches. Il admet aussi que la science peut être comparée àde l’art, et que la science recrée son environnement tout comme l’art. Il réfute par contre que la science est infaillible, ne peut pas se tromper, mais aussi qu’il n’existe qu’une seule sorte de science.

Il y a plusieurs aspects de la science. Aux lignes 40-42, M. Jacob nous dit: « C’est une sorte d’atelier du possible où s’élabore ce qui deviendra le matériau de la science ». L’auteur admetque certaines recherches servent de base à d’autres recherches. Cet argument est percutant car en effet, on peut dire que la science s’appuie à partir de recherches antécédentes. Il serait impossible d’avancer dans la science sans avoir à utiliser des études déjà exploitées. C’est grâce à ces études que l’on peut petit-à-petit avancer dans les connaissances. Puis il nous dit aux lignes 23-26 «Lascience de jour met en jeu des raisonnements qui s’articulent comme des engrenages, des résultats qui ont la force de la certitude» La science décrite par l’auteur comme «de jour» est l’ensemble de tous les résultats. Ça va être l’aspect utile du résultat des recherches et non le cheminement pour y parvenir. La science «de jour» ne montre que le côté positif, que l’aboutissement des recherches,...
tracking img