Analyse aube illumination

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1168 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Dans sa préface de 1886, Verlaine précise que le terme d'Illuminations a le sens anglais d'enluminures, de gravures colorées. Mais il peut aussi a voir le sens de visions subites (cf Lettre du Voyant et Une Saison en Enfer). Ce poème est peut-être donc une mise en oeuvre, une transposition.
L'étude du titre : la valeur symbolique.
Point du jour entre la nuit et la lumière,
lesommeil, l'inanimé et la vie, l'animé, de la non-existence à la vie.
Composition du poème en rapport avec le titre ?
Le récit, sous la forme
d'un conte merveilleux
d'une promenade matinale
d'un rêve, raconté par un enfant,
transfiguration allégorique de l'aventure poétique qui transfigure le réel, tente de percer l'inconnu
I/ Récit, séquences, personnages, décor => aventure onirique,mythique, épique ?
Les séquences :
Deux octosyllabes ouvrent et ferment l'aventure :
J'ai embrassé l'aube d'été = proclamation d'un exploit, tonalité victorieuse ? mais le passé composé montre que l'acte est révolu, essaie peut-être de perpétuer le souvenir par l'écriture.
Au réveil il était midi = retour au réel, la magie semble rompue, l'aventure terminée comme un rêve.
5 strophes quisemblent chacune correspondre un EXPLOIT
- le réveil de la nature morte : J'ai marché
- la communication avec la nature : une fleur qui me dit son nom
- la reconnaissance : je reconnus la déesse
- la poursuite frénétique, la chasse : je la chassais
- la découverte et la possession, l'acte charnel : entourée et senti
Les personnages :
la Nature d'abord morte, puis animée, par des personnificationset des transfigurations constantes
- embrassé l'aube d'été
- eau morte, camps d'ombre (présence inquiétante)
- une fleur qui me dit son nom, le wasserfall blond (vocable allemand pour cascade choisi pour ses sonorités et son mystère)
- la déesse à la cime argentée et ses voiles,
- la dénonciation au coq
le narrateur-actant (Je) et l'enfant (glissement à la fin du poème de la 1° personne àla troisième "l'enfant" => dissociation révélant peut-être un détachement.
Cette présence de l'enfant inaugure donc un regard émerveillé et naïf sur la nature, un désir de connaissance, d'amour, de possession
Le décor d'abord mort, inanimé, inquiétant puis animé, merveilleux, étrange et splendide. De la nature à une ville fantasmagorique, de l'aube à la déesse ==> tonalité mythique au texte,épique aussi (cf déification de l'Aurore dans la poésie homérique
II/ La transfiguration et la renaissance
A/ Transposition de l'animation matinale de la nature en acte volontaire, héroïque.
Deux mondes opposés dans la 1° strophe :
- le monde de l'obscurité inquiétante et de la mort (durée à l'imparfait)
- le monde éblouissant de la naissance, de la vie (éveil au passé simple)
Deux mouvementsfort différents :
- juxtaposition, brièveté + négations (rien, ne encore, morte, ne pas ) => inertie, eau privée de sensations, un monde morcelé sans unité.
- succession en cascade de coordinations ensuite : le participe présent apposé au sujet traduit la simultanéité entre l'apparition et le passage de l'enfant-poète et le réveil du monde.
Les deux "et" suggèrent une vie naissante que l'on nepeut arrêter.
Le choix des éléments décrits et de l'article défini : les haleines, les pierreries, les ailes donnent une impression quelque peu énigmatique.
La synecdoque (ailes), la métaphore (pierreries pour ... rosée, mais pourquoi vouloir traduire ?) renforcent cette impression de spectacle.
Les images de la vie sont d'abord légères, imperceptibles, et magiques :
le souffle, le parfum :les haleines tièdes
l'éclat de la lumière : les pierreries regardèrent (assonance sonore, timbre clair des [è])et des [i]
le mouvement, l'élan : allitération des liquides [l] [r]
B/ L'action du promeneur est toujours énoncée
Si les premières transformations ne semblent dues qu'au pas en avant (j'ai marché), la suite n'est que le résultat d'actes volontaires :
- la première entreprise (sens...
tracking img