Analyse bancaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1700 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie 1 : Analyse bancaire du risque entrepris

I. L’activité

A. Le positionnement des produits

1. La répartition du Chiffre d’affaire par famille de produit

L’objectif est d’opérer des regroupements de produits dont les caractéristiques ou les fonctionnalités sont communes. L’on parle aussi de Portefeuille de produit. Cela va permettre de :
- Dégager les produits pharesqui permettent de réaliser une bonne marge
- Observer les produits d’avenir
- Localiser les produits sources de perte
-
Exemple : Société A « Soho » importe des gadgets de l’étranger qu’elle distribue via son propre de magasins (36 magasins sur le territoire métropolitain)=> Soho a déposé bilan cependant une bonne répartition du CA, bonne répartition de la gamme de produit car ily a 4 groupes de produits donc si il y en a un qui tombe, ils ont toujours d’autres produits.
|Produits |Part dans CA |Taux de marge |
|Objets Déco |45% |30% |
|Vêtementshumoristiques |25% |25% |
|Cartes humoristiques |20% |30% |
|Montres sous licence |10% |45% |Produit phare : les objets déco. Ils permettent d’assurer l’essentiel de l’activité.
Le produits d’avenir : montre a développé car une bonne marge.
4 groupes de produits. Il y a une bonne répartition de la gamme de produite. Dans ca cas, les produits far sont les objets déco. Ils permettent d’assurer l’essentiel de l’activité. Aucun produit n’est source de perte car il y a toujours une margepositive. Les produits « d’avenir » sont les montres sous licences qui peuvent être développées.

Exemple : Société B est un transporteur routier de produit alimentaire par citerne : huile d’olive, lait, ketchup…
|Produits |Part dans CA |Taux de marge |
|Transport international|85% |20% |
|Sous traitant pour d’autres transporteurs |15% |15% |

Transporteur très concurrencé avec les pays qui peuvent circuler librement. Peu de gamme de service (ici), aucune activité naissante qui pourrait dégager desmarges pour l’avenir. De plus, l’activité principale ne permet pas de dégager une marge suffisante.

2. Le degré d’intégration dans la chaine de production

Entre la fabrication des matières premières et la livraison au client final, il existe un grand nombre d’étape que l’entreprise pourra soit assumer elle-même soit sous-traiter

Exemple : la vente d’essence : extraction du pétrole,transport du pétrole, raffinage, transport de l’essence, distribution à la pompe

Risque de l’intégration totale (on fait tout nous même) => mal maitrisé certains métiers

Risque de la sous traitante totale => perdre de la marge car il y a plusieurs intermédiaires qui se prennent de la marge à caque étape.

3. Le cycle de vie du produit ou du marché

Tout produit répond à une attente dumarché qui évolue dans le temps (apparition de produits de substitution et effet de mode)

Exemple : la Télévision d’avant remplacé par Ecran-plat

Lancement Croissance Maturité Déclin

B. Les clients

Quelles sont les grandes familles de clients? Les entreprises (question de la solvabilité), les administrations, les...
tracking img