Analyse chatterton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1134 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
«Chatterton» :
plan d’analyse
A. Idée directrice
Chatterton est dans un état de confusion totale, qui le fait passer d’un extrême à l’autre afin de sonder les tréfonds de son âme.
B. Idées principales, preuves et idées secondaire
1.I.P. 1 : Le peu d’orgueil que peut avoir Chatterton à cet instant lui donne une dernière lueur d’espoirque tout n’est pas perdu.
Preuves et idées secondaires
a) P.102 «Et il est certain que ce qui me soutient, c’est cette fierté naturelle.»
Cette citation de Chatterton démontre que (I.S. 1) son orgueil est la dernière chose qu’il lui reste, qui le maintient en vie.
b) P.102 «-Oh! si elle m’eût aimé! (Il s’abandonne à une longue rêverie dont il sort violemment.)»
Cettepensée nostalgique de Chatterton l’amène à croire que (I.S. 2) Si Kitty Bell l’avait aimé, les choses se seraient passés différemment. Il aurait une raison de s’accrocher à la vie.
2. I.P. 2 : Au bout du compte, le constant mépris de soi-même et le désespoir qu’amène cet amour impossible forcera Chatterton a abandonné.
Preuves et idées secondaires
a) P.102 «Suffit-il,orgueilleux, d’un peu de vapeur froide pour vaincre?
Chatterton se questionne, il se demande si (I.S. 3) l’orgueil sera assez pour le sauvé, l’aider à traverser se moment difficile.
b) P.105 «C’est ma faute! J’ai cru être poète! C’est ma faute; mais je vous assure que votre nom n’ira pas en prison! Je vous le jure, mon vieux père. Tenez, tenez, voilà de l’opium!»
Cette folie soudaine deChatterton nous confirme qu’à cet instant, (I.S. 4) le choix de Chatterton est fait. Il se suicidera.

«Chatterton» :
texte d’analyse

(Introduction proposée par le professeur.) Au plus fort de l’ère romantique, une vaste confusion agitait les esprits,surtout ceux de la jeunesse française victime des espoirs déchus et de la montée du matérialisme. Ce «mal du siècle» est clairement illustré dans la pièce Chatterton, où Alfred de Vigny met en scène un jeune poète en détresse qui songe sérieusement à mettre fin à ses jours. À la scène I de l’acte III, un long monologue le présente dans un état de confusion totale, qui le fait passer d’un extrême àl’autre afin de sonder les tréfonds de son âme. Dans les prochaines lignes, j’analyserai le passage entre ces deux extrêmes soit de la recherche d’une raison de vivre à l’abandon. (115 mots)

Durant l’acte I scène III, Chatterton est dans un état de confusion totale. Le peu d’orgueil qu’il peut avoir à cet instant lui donne une dernière lueur d’espoir. (page 102) : «Et il est certain que cequi me soutient, c’est cette fierté naturelle.» L’expression «fierté naturelle» pour désigner l’orgueil démontre qu’il ne s’accroche pas à la vie de façon volontaire, de son propre gré. Son orgueil est toujours à la recherche d’une raison de vivre. Dans cette citation, Vigny laisse déjà transparaître les évènements futurs. Malgré tout, le jeune poète ne peut s’empêcher d’avoir quelques penséesnostalgiques. Ces pensées sont représentées dans cet extrait de la page 102 : «Oh! si elle m’eût aimé! (Il s’abandonne à une longue rêverie dont il sort violemment.)» Chatterton croit que si Kitty Bell l’avait aimé, les choses se seraient passées différemment. Si elle l’eût aimé, il aurait une raison de s’accrocher à la vie. Cette citation est très ironique car nous savons, à cet instant de lapièce, que Kitty Bell aime vraiment Chatterton. Le fait qu’il s’abandonne à de telles rêveries démontre qu’il résiste à ce genre de pensée car elles ne font que tourner le fer dans la plaie. Finalement, il en sort violemment, réaliste que c’est un amour impossible. Nous avons alors un Chatterton, à qui la vie ne tient qu’a un fil, qui aurait souhaité avoir cette raison de vivre. Cette lueur...
tracking img