Analyse comparée de la situation économique en france et en espagne début 2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1176 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Après avoir comparé les indicateurs économiques conjoncturels de la France et de l’Espagne dans une première partie,
nous comparerons dans une seconde partie les caractéristiques structurelles de leurs économies respectives.

1. Comparaison des principaux indicateurs économiques conjoncturels.

Le taux de croissance de l’économie espagnole prévue en 2010 s’élève à – 0,9 % contre + 1,4 %pour la France. Même
si les prévisions françaises sont un peu optimistes, eu égard aux chiffres du premier trimestre, la croissance de l’économie
française devrait être supérieure à la croissance de l’économie espagnole en 2010. La supériorité de la croissance
française est cependant toute relative. Ce chiffre ne devrait pas permettre de créer davantage d’emplois et éviterait
simplement unehausse forte du chômage. La persistance de la récession en Espagne devrait avoir pour incidence une
nouvelle dégradation du marché du travail, le taux de chômage devant continuer à s’accroître.

Concernant le taux de chômage de l’Espagne, il est très nettement supérieur à celui de la France) et des autres pays de
l’Union européenne (près de 19 % de la population active contre près de 10 % enFrance). Le niveau des chiffres du
chômage en Espagne est extrêmement préoccupant, dans la mesure où les personnes sansemploi ont une consommation
réduite et perçoivent des prestations de substitution, qui grèvent les comptes publiques. La dégradation rapide du
marché de l’emploi qu’a connue l’Espagne s’explique par la part très importante des contrats à durée détermi-née dans
l’économieespagnole, contrats pouvant être résiliés très rapidement lors de phase de récession.

En matière d’inflation, la baisse des prix prévue en Espagne en 2010 est un signe de récession. Cette situation de
déflation est préoccupante dans la mesure où elle constitue un handicap pour les entreprises installées dans la Péninsule.
En France, la faiblesse de la consommation et de la reprise aurait pourincidence une légère hausse des prix en 2010
(+ 1,2 %).

Les soldes des balances commerciales de la France et de l’Espagne sont tous les deux déficitaires, une proportion
différente. Si le déficit de la balance commerciale représente en France près de 2,5 % du PIB, il en représente plus du
double en Espagne, soit près de 6 %. Cela traduit la forte dépendance des deux économies aux achats deproduits
étrangers, mais également la dégradation de la compétitivité des deux nations, sur le plan industriel notamment.

L’analyse des données conjoncturelles témoigne de la faiblesse des deux économies, deux ans après la crise des
subprimes. Les mesures d’austérité budgétaire décidées à Bruxelles, puis à Paris et Madrid ne devraient pas permettre à
la France et à l’Espagne de sortir du marasmeéconomique dans lequel les deux économies sont « plongées ». Si la
situation de l’économie française apparaît préférable à la vue des quatre indicateurs présentés, elle n’est pas pour autant
« idyllique ». La dette publique est plus importante et les réformes structurelles sont à venir… Mais il s’agit de données
structurelles que nous allons présenter dans une seconde partie.

2. Comparaisondes principales caractéristiques économiques structurelles

L’économie espagnole est composée d’industries qui souffrent de gros problèmes de compétitivité. La faiblesse des
gains de productivité enregistrés depuis plus de 10 ans, le renchérissement des salaires depuis l’avènement de l’euro ont
rendu les produits d’origine espagnole moins attractifs sur le marché domestique (marché national)ainsi que sur les
marchés étrangers. Cette situation, qui se traduit par un fort déficit de la balance commerciale, constitue un handicap
très important pour l’économie espagnole. En France, la situation est relativement similaire mais dans une mesure
moindre. Le tissu industriel français est composé de grands groupes fortement internationalisés, tant au niveau de la
production que de la...