Analyse concurectiel mcdo vs quick

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5867 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quick vs. McDonald’s en France :
Analyse concurrentielle

[pic] [pic]

Table des matières
Erreur ! Signet non défini.
Table des matières 2
I. Le marché de la restauration rapide 3
I1 Présentation 3
I2 McDonald’s contre Quick : présentations des firmes 3
McDonald’s 3
La stratégie globale en quelques mots 4
La mission 4
Quick 4
La stratégie globale enquelques mots 5
La mission 5
II. Plan marketing 6
II1 Marketing stratégique 6
Marché et segmentation 6
Concurrence 6
Environnement 6
L’offre de service 7
Matrice du « Restaurhamburger » 8
La map de concurrence en France (restauration rapide) 10
II2 La stratégie marketing 10
Le concept de chaque firme 10
McDonald’s 10
Quick 11
La stratégie 11II3 Le marketing opérationnel 12
Produit 12
Prix 13
Prix modéré 13
Communication 13
Distribution 13
III. Approfondissement : la communication publicitaire 15
III1 McDonald’s 15
Une image de marque exécrable (Annexe 2) 15
Les bonnes actions : la Fondation Ronald McDonald’s 16
L’après « vache folle » 16
Reconquérir les 15/25 ans 16
La campagneinternationale 17
Les symboles 17
Le Ronald 17
La Code Couleur et la Charte Graphique (annexe 3) 17
III2 Quick 18
Le concept publicitaire 18
Historique des campagnes de publicité 18
Le Quickos 19
Code Couleur et Charte Graphique (annexe 3) 19
IV. Bilan 21
Annexe 1 23
Annexe 2 24
Annexe 3 25

Le marché de la restauration rapide

I.1 PrésentationDans le marché de la restauration hors domicile, la restauration rapide se distingue par trois caractéristiques principales :

- L’aménagement du cadre pour optimiser le temps ;
- Pas de service à table ;
- Pas de couverts : des emballages jetables… et ses mains !
- Un ticket moyen ne dépassant pas les 7,5€.

On peut segmenter ce marché en trois parties, selon l’offre, ouplus exactement le produit -phare : le sandwich, la pizza et le hamburger. Dans les trois cas, le maître-mot pour la réalisation d’un service rapide mais de qualité est la standardisation. En effet, de l’accueil client à la conception du repas, toutes les procédures sont uniformisées dans le but de :

- Faire des économies d’échelles ;
- Simplifier la planification et le contrôle ;- Créer une convivialité dans la rapidité ;
- Marquer l’esprit du client par une image de marque homogène.

Ainsi, optimisation de la chaîne de production, automatisation de la préparation, standardisation des produits, des plats et de l’agencement, gestion stricte des ressources humaines sont les règles d’or de la restauration rapide. Cependant, la réussite ne tient pas seulement à cela.Nous nous intéresserons ici au segment des hamburgers qui représente 60% du marché de la restauration rapide (source : http://pedagogie.ac-aix-marseille.fr, 1999). Une cinquantaine d’enseignes dominent le marché, dont le leader est McDonald’s. Et pour faire sa place au milieu de tout cela, il faut avant tout se différencier dans l’esprit du client.

Nous allons étudier les stratégies de deuxenseignes, l’américain McDonald’s et le belge Quick ou comment David a-t-il pu concurrencer Goliath sur le terrain français ?

I.2 McDonald’s contre Quick : présentations des firmes

McDonald’s

C’est en 1937 que les frères Mc Donald ouvrent le premier McDonald’s : il s’agit d’un drive-in, un nouveau concept de restauration, original, rapide et convivial. Forts de leur succès, ils ouvrenten 1940 le premier restaurant (180 m2 et 120 places de parking) à San Bernadino, Californie. Ce restaurant devient vite le chouchou des adolescents (ou plutôt des « teenagers »). En 1955, McDonald’s Corporation est créée par Ray Kroc et sera côté à la bourse de New York dix ans plus tard.

Commence alors une véritable montée en puissance : McDonald’s conquiert les territoires. Il débarque en...
tracking img