Analyse corpus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Utilisateur anonyme
Re: etude corpus
vendredi 15 février 2008 22:06:02
Les quatre extraits, Michel Strogoff de Jules Verne,Voyage au bout de la nuit de Louis- Ferdinand C?line, Aur?lien de Louis Aragon et Extension du domaine de la lutte, de Michel Houellebecq nous pr?sentent chacun d'une fa?on diff?rente les personnages principaux de leur histoire. Tous les quatre ont connu la guerre.Le premier passage est extrait du Chapitre 3 de la premi?re partie du livre Michel Strogoff, ?crit par Jules Verne, et publi? en 1876. Dans cet extrait, Michel Strogoff, officier russe est d?crit tr?s pr?cis"ment .c?est le portrait d?un beau gar?on, d?un homme solide . En m?me temps on peut faire un parall?le entre le portrait physique et moral du personnage.
Le narrateur, ext?rieur ? l?histoire,d?crit d?une mani?re tr?s d?taill?e le physique de l?officier russe. L?auteur utilise la focalisation externe.
L?auteur nous fait un portrait m?lioratif de Michel, surtout physique, mais insiste moins sur le c?t? mental du personnage
Michel Strogoff est d?crit avec de nombreux adjectifs m?lioratifs : haut de taille, vigoureux, larges, beaux caract?re de la race caucasique, bien attach?, beausolide bien camp?, bien plant?, qui nous prouve que l?auteur prend parti et a donc un point de vue tr?s positif sur son personnage. Cette description compl?te peut ?tre consid?r?e comme faisant partie de la description morale du personnage, puisque les adjectifs forts utilis?s par le narrateur : ? regard droit, franc, inalt?rable ?, ? solide ?, ? sa t?te carr? ? parle a eux tout seuls du caract?refort du personnage en nous d?crivant son nez puissant, ? les sourcils contract?s faiblement ? , une bouche sym?trique avec des l?vres saillante, le d?crivent ? la fois comme un homme courageux, g?n?reux et bon.
Le second paragraphe nous confirme cette premi?re impression : ? Michel Strogoff?.d?cid?, qui prend parti?sobre de geste et de paroles, capable de rester immobile devant son sup?rieur,une grande aisance, des mouvement qui montre que c?est un homme fier, volontaire et qui a confiance en soi.

Voyage au bout de la nuit de Louis ? Ferdinand C?line, publi? en 1932 par les ?dition Gallimard, ? Folio ? nous peint le portrait de Ferdinand Bardamu, narrateur et personnage principal de l?histoire, bless? et r?form? au cours de la 1ere guerre mondiale. Il nous d?crit les sentiments quiagitent le personnage revenu en France apr?s toutes sortes de tribulations ? travers le monde,
Le Narrateur pr?sent dans l'histoire, et utilise une point de vue interne comme nous le prouve l?utilisation de la premi?re personne du singulier : ? j?avais beau essay?e, je la retrouvais, je revenais sur moi-m?me ?
L?utilisation de phrases courtes, comme hach?es, avec beaucoup de pointsd?exclamation et de suspension, montre les tourments du personnage, cela peut nous donner une id?e assez pr?cise de son portrait moral: c?est un homme malheureux, nerveux, perdu, enclin ? la neurasth?nie : les mots chagrin (r?p?t? plusieurs fois), fini, le monde ?tait referm? au bout montre ? quel point il pense que sa vie n?a plus de sens, qu?il a perdu sa jeunesse et qu?il ne la retrouvera plus jamais.L?utilisation de phrases comme : Avoir du chagrin c?est pas tout, faudrait pouvoir recommencer la musique? montre un homme qui manque d??ducation qui a du mal ? s?exprimer, mais cela peut le rendre plus attachant encore.
Il se compare ? plusieurs endroits ? Robinson : ? j?avais m?me pas ?t? aussi loin que Robinson moi ?, montre qu?il n?a pas eu la m?me ?ducation que Robinson, qui est unpersonnage instruit, et traduit son envie de lui ressembler et de pouvoir faire ce qu?il a su faire : ? j?en ai pas acquis moi une seule id?e bien solide ? ou encore ?les miennes elles vadrouilles plut?t dans ma t?te ? : ce n?est pas un homme tr?s intelligent, il envie Robinson.et m?me si a la fin il s?am?liore : ? ?a allait un peu mieux qu?il y a vingt ans? ?, Il n?arrivera jamais ? la hauteur de...
tracking img