Analyse de la noce de bertolt brecht

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1091 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Bertolt Brecht est né le 10 février 1898 à Augsbourg en Bavière et il est mort le 14 août 1956 à Berlin. Il est né sous le nom de Eugen Berthold Friedrich Brecht, il était un poète allemand, un metteur en scène, un critique de théâtre et un dramaturge du XXe siècle. Il fit la Première Guerre mondiale et elle le marqua beaucoup et il écrivit plusieurs pièces de théâtre avec pour but de provoquer,car il est révolté de la société par rapport à la guerre auquel il participa. Il créa La Noce chez les petits bourgeois qui est une pièce de théâtre en un acte, du dramaturge allemand, écrite en 1919. Cette œuvre est l’une de ses pièces d’après-guerre et elle fut créée en 1926, à Francfort. Cette pièce fut publiée pour la première fois en 1961, cinq ans après le décès de Brecht. Elle est encorejouée parfois sous le simple titre de La Noce, comme l’a fait le metteur en scène Gregory Hlady. Il a remis sur scène la pièce de Brecht qui se jouait durant le mois de février à mars au Théâtre Prospero à Montréal. L’histoire se situe autour d'un mariage. Plus précisément du repas après la célébration d’un mariage, où le père raconte ses anecdotes et les répètes à quelque reprise, où un couplene cesse de courtiser soit le nouvel époux pour la femme soit la nouvelle épouse pour l’homme, an agissant ainsi ils tentent d’énerver l’autre, où la mariée finit par être contrarier du comportement de certain de ses invités, où le marié n’arrête pas de se venter que ses meubles, fait à la main soit dit-en passant, sont solides, où la sœur de la marié disparait discrètement avec l’un des invités.Première, l’Allemand est reconnu pour ses pièces de théâtre comportant sur la distanciation, se principe a pour effet d’imposer une distance que le comédien met avec le personnage qu'il joue afin d'augmenter le poids du message et du texte joué, mais aussi de mettre une distance entre les personnages, la pièce et les spectateurs pour ainsi permettre à ceux qui regardent ou qui lisent une deces œuvres d’avoir un sens critique. Comme cela, ils ne s’identifient pas ni a un personnage ni au contenu de la pièce présentée ou du livre lu et de se fait il n’est pas envahi par toutes sortes d’émotion qui pourrait modifier leur jugement. Il chercher à opposer le principe d’identification. Brecht est contre tout se qui se rapproche de près ou de loin au réalisme, il est contre l’idée que lethéâtre soit composé de la réalité de tout les jours. Il préfère se servir du théâtre pour dénoncer la société et espère ainsi avoir le pouvoir de changer les conventions, à éliminer toute forme de catharsis et amener les spectateurs à réfléchir. Dans la pièce La Noce, il l’utilise pour dénoncer les habitudes parfois dépravé des bourgeois, d’où le titre originel soit La Noce chez les petits bourgeois.Il démontre le côté pervers et sans moral d’une famille par exemple la jeune sœur de la mariée perds sa virginité avec l’un des hommes présents, ils ne sont ni choqués ni contrariés. Aussi l’un des aspects qui ne permet pas l’identification dans cette pièce est les moments où tout devient silence et que les personnages regardent les spectateurs. En agissant ainsi, l’effet de réalité qu’il auraitpu avoir tombe en morceau et nous ramène à la vraie réalité. On peut observer le même phénomène quand les comédiens répètes certaine scènes une dizaine de fois. L’identification qu’on aurait pu se faire s’évapore nous remettre dans l’idée de la distanciation, on ne voit pas dans la réalité une personne qui arrête de parler d’un coup sec ou à répète dix fois la même chose et les mêmes gestes. Parcontre, La Noce est l’une de ses premières œuvres et sur certain points, l’identification est toujours possible, par exemple au tout début du souper le père raconte une histoire et se répète sens cesse. Plusieurs petites choses comme celle-là peut servir aux spectateurs à s’identifier, mais il y a toujours une scène (arrêt, répétition) qui les ramènent au but choisi par Brecht soit de prendre...
tracking img