Analyse de la pratique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1943 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ANALYSE DE LA PRATIQUE EN STAGE
Description 
J’étais dans un service de chirurgie orthopédique. J’ai réalisé seule la toilette d’une patiente alitée. La patiente est Mme G, elle à 83 ans et s’est faite opérer d’une prothèse totale de genou gauche, nous sommes à J5 de son intervention. La patiente, est atteinte de la maladie d’Alzheimer, elle a besoin d’une aide pour sa toilette au lit. Elle sedéplace uniquement avec le kinésithérapeute, du lit à son fauteuil.
Il est 10h, Je procède à un lavage simple des mains. je prends le matériel nécessaire à la toilette au lit Et je frappe à la chambre de Mme G. Je lui demande comment elle va, et si sa nuit s’est bien passée  et la prévient du soin que je compte effectuer, j’indique ma présence dans la chambre. Je dispose ma bassine remplied’eau tiède et les deux gants de toilette ainsi que les deux serviettes, le savon, deux gants jetable sur la table amovible. J’installe confortablement la patiente allongée, je la déborde et l’aide à enlever sa chemise de nuit. Afin de respecter son intimité je la recouvre avec sa serviette destiné au bas du corps. Je met mes gants non stérile, Je prend son gant destiné au haut du corps et je l’imbibed’eau, je lui demande et de se nettoyer le visage. Mme G ne comprend pas très bien, et se lave uniquement la bouche, je lui explique en lui montrant les parties du visage à laver.
Je prend mon gant je le trempe dans la bassine et applique du savon, afin que Mme G puisse se laver le thorax, et les bras, sans oublier les dessous de bras et les plis situées sous les seins et sous le ventre. Je rincemon gant afin qu’elle puisse rincer le savon appliqué.
Mme G semble très confuse et ne comprend pas l’utilité de se soins car elle s’est lavée elle-même à midi, et souhaite aller retrouver ses parents. Je prend le temps de la rassurer en lui disant, qu’il est dix heures et comme il fait chaud une toilette lui fera du bien, et qu’après elle pourra rejoindre ses parents toute propre. Mme G estperturbée ne semble pas comprendre ce qu’il se passe, ses propos sont incohérents. Elle se dit être chez elle à Carcassonne. Je suis rentrée dans son jeux, afin de ne pas la perturber d’avantage . Je sèche Mme G avec sa serviette du haut du corps. Je place un traversin couvert d’une alèse entre ses jambes pour que quand je lui demande de se placer sur le coté, sa prothèse ne se luxe pas. J’expliqueà Mme G que je vais l’aider à la tourner pour laver son dos. Elle m’aide et se tourne sans aucune résistance. Ensuite, je met a la patiente sa chemise de nuit, elle place elle-même ses bras. Je l’aide. Je change l’eau de ma bassine, rince le gant de toilette et étend sur un crochet la serviette qui a servie au haut du corps. Je découvre le bas du corps de Mme G, je lui indique que je vais laverses jambes. Mme G me parle des arbres qu’elle aperçoit dehors. Une fois ces deux jambes laver, rincer et sécher. La patiente ne semble pas algique par rapport à sa hanche gauche, je procède quand même avec douceur et patience. Je procède à la toilette intime de Mme G, tout en l’informant de la façon dont je vais procéder. La protection de Mme G n’est pas souillé je la lui retire, retourne mon gantet nettoie du plus propre au plus sale. Mme G m’aide a se retourner pour laver son postérieur. Je rince et sèche, Mme G ne communique plus du tout, son visage se crispe lors des mouvements. Je la rassure, en lui indiquant que le soins est bientôt fini. Je change l’alèse de Mme G et lui remet une nouvelle protection.
Je demande à la patiente si elle veux bien me donner son dentier pour que jepuisse le nettoyer, Mme G répond avec agressivité que son dentier est propre car elle n’a pas mangé depuis hier. Je répond donc à Mme G que son repas du midi n’allait pas tarder, et que si elle voulait laver son dentier un peu plus tard je l’aiderais. Elle me répond que non. Je n’insiste pas, je vois que le soin l’a fatigué.
Lui enlève le traversin. Les draps de Mme G sont propres je refais donc...
tracking img