Analyse de la tirade de dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (543 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La tirade de Don Juan a pour but de répondre aux accusations de Sganarelle, le serviteur de Don Juan. La première partie s’étend de la ligne 6 à la ligne 23. En commençant par l’interrogation «Quoi ?...personne ?»(L.6-8) Don Juan démontre son objection face à la morale de Sganarelle et par la répétition « Non, non : la constance n’est bonne que pour les ridicules ;…» (L.11-12) Il oppose un refuscatégorique à la valeur de la fidélité et réduit cette dernière à une hypocrisie lorsqu’il dit «on renonce au monde» (L.7) ou encore «faux honneur d’être fidèle» (L.9). Lorsqu’il évoque «s’ensevelirpour toujours dans une passion» (L.9) ou «être mort dès sa jeunesse» (L.10) il dit qu’être fidèle c’est être mort. Cette première partie englobe donc un refus à la constance et il s’ensuit d’un éloge àl’inconstance. Il justifie son point de vue en disant «après tout…et tout le plaisir de l’amour est dans le changement.» (L.22-23). Il évoque le droit des femmes lorsqu’il dit qu’il est légitimequ’il soit libre pour toutes avec «toutes les belles ont le droit de nous charmer…» (L.12) ou « faire injustice aux autres» (L.17). Ce discours lui permet de dire ce qu’il pense des valeurs de l’époque etde la femme dont il parle en termes «d’objet» et de «beauté» à plusieurs reprises et l’amène à pouvoir évoquer son propre plaisir lors de ses conquêtes.
La deuxième partie s’étend de la ligne 23 àla ligne 39. Don Juan y résume les charmes de la conquête et l’ambition dont il fait preuve en tant que conquérant. Il parle de la conquête comme «les charmes attrayants d’une conquête à faire» (L.33)et donne une condition à l’amour qu’il définit de «tel amour» et de «désirs» lorsqu’il dit «Mais…nous nous endormons…si quelque objet nouveau ne vient réveiller nos désirs» (L.31). Ainsi il établiles plaisirs de l’amour et y amène la raison du changement en y amenant cette condition. Il évoque ensuite son ambition de conquérant (L.33 à 39). Il s’en sert à titre de conclusion. Il dit...
tracking img