Analyse de pratique maison de retraite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1190 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
analyse de pratique

présentation

Patient
Mr. P, 81 ans de moyenne assez forte 1.75m 75kg, rentré maçon, célibataire sans enfants c’est sa sœur qui s’en occupe et lui rend visite régulièrement. Il est rentré dans l’établissement le 21/04/2005 c’est une résidant très calme est posé il parait parfois refermé sur lui-même. Dans le service il a ses habitudes et n’aiment pas qu’elles changent,par exemple il mange toujours à la même place, un peu a l’écart du groupe sur un adaptable dans le couloir. Il se déplace en un fauteuil roulant car c’est jambe présente des œdèmes (œdème de stase) important mais il peut faire ses transferts seul.

Ses antécédents médicaux :
* AVC ischémique prédominant gauche
* Athérosclérose
* Syndrome dépressif réactionnel
* HTA
*Insuffisance cardiaque
* Argodystropie

Traitement actuel :
* Permixon 160mg
* Cardensiel 5mg
* Tahor 20 mg
* Lyrica 150mg
* Doliprane 1g
* Préviscan selon résultat INR

Service
Le service 4B3 est une EPADH, maison de retraite.
Les personnes soignées sont des personnes âgées dépendantes ou semi dépendantes. Les pathologies rencontrées sont le diabète,Parkinson, HTA, Cardiopathies, Alzheimer, Drépanocytaire et démence sénile. Le service est découpé en 2 ailes. Et comporte une salle de soin (dossier patient, pharmacie, matériel de soin) 1 salle de pré-désinfection (chariots, DASRI, produit pour pansement ouvert) buanderies (vêtement, chariot, linge de change) une réserve extérieure (matériel diverse).

Pourquoi ce soin ?
Il s’agissait ici de monpremier pansement « complexe », ide du jour nous a proposé à l’autre ESI et moi de faire les pansements du jour. Etant ma premier expérience il m’a semblé intéressant de me retourner sur cette pratique et d’en dégagé les points transférable et les points à améliorés.

le soin

La situation ce jours 31/03/2012
Dans service il y avait 2 AS 1IDE 2ESI

Depuis plus de deux ans Mr P estsoigné pour une plaie (escarre) à la malléole droite (coté hémiplégique). En octobre de l’an dernier cette plaie c’est dégradé au point qu’on lui a proposé l’amputation. Dans un premier temps ce monsieur avait accepté cette opération jusqu'à ce qu’il change d’avis au dernier instant. De ce fais la plaie à continuée à être soignée et a connue une nette évolution jusqu'à aujourd’hui où sont état stagne.Aujourd’hui c’est une escarre nucléaire entre 2.5 et 3cm de diamètre, creusé et fibrineux en son milieu avec les pourtours enflammés.
Dans un premier temps nous avons prévu le patient du soin et il est allé s’installé dans sa chambre.

Planification du jour
6h45 : transmission équipe
7h00-8h00 : constantes et glycémies seule
8h00 : douche de Mr P seule
9h00 : médicamentseule
9h10 :petit déjeuné ASH
9h30 : insuline Mr E seule
9h45 : désinfection de la chambre de Mr P seule
10h00 -12h00 : soins avec IDE ESI IDE
12h00 : repas AS ESI ASH
13h : raccompagnement en chambre et change AS ESI
13h45 : transmission équipe


Description du soin et analyse
10h30
J’ai mis mes gants : ici il n’étai pas utile de mettre des gants surtout que je n’étais pas prête à rentré encontact avec le patient.
Fermer la porte avec mes pieds : j’ai du fermer la porte avec mes pieds car j’avais déjà enfilé mes gants, cependant fermer la porte sert à préserver l’intimité du patient durant le soin.
Poser la jambe du patient sur une alèse installé sur son lit : mettre une alèse sert à ne pas souiller les draps propres en plus ce geste préserver un environnement saint pour ce soin.UE 2.10
Mis le chariot au plus proche de moi : mettre le chariot au plus proche du soin sert au maintient d’une bonne autonomie et évite ainsi les torsions et économise les gestes. Ce ci dans le but de limité à long terme les troubles musclo-squelettiques.
J’ai « déballé » le pansement, ôté les deux Alvynes puis les éliminés dans le sac a DASRI : avoir des gants pour ce geste est approprié,...
tracking img