Analyse de pratique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’intimité :Chez de nombreux peuples
d'Afrique, les parties génitales et les fesses sont les parties du corps qui sont les
plus soigneusement cachées ; ne pas les couvriréquivaut à « être nu »

sex :
Masculin
Le père apprend à son fil l’importance d’épouser une femme exisé car elle ne seras pas hanté par ses ancêtres.
pensecontrôle la sexualité de sa femme par le biais de l’exision

Féminin
les femmes ce transmettent le savoir et les techniques de soins et d’éducations des enfants , demères en filles ,de grand-mère à petite filles , de belle mère à belle-fille voir entre coépouses dans le cadre d’une polygamie
❚La césarienne et l’épisiotomie sont malperçues dans certaines
cultures africaines et la femme peut être répudiée par son conjoint et
rejetée par son groupe social.
.la femmes trouve son statu social par le nombred’enfants qu’elle met au monde. (Donc pas d’excision = pas de mariage = pas d’enfant = pas de statu !).

Age
L’enfants
* Dans les première année de sa vie l’enfants estl’objet de soins au plus près de sa mère (allaitement, portage )
* Environnement caractérisé par des soins très tactile (peau à peau)
* L’excision est le rite de passagede jeune fille a femme
* La circonsition est le rite de passage de jeune homme à homme
Introduction À l’hôpital, la réalisation des soins d’hygiène se pense surtout dansune
logique de “propreté”. Pourtant, les soins au corps, planifiés dans
l’organisation sociale, sacrée ou religieuse de toutes les communautés,
sont d’abord source de confortet de bien-être.
Avoir avec le groupe ….

Reference

http://fr.wikipedia.org/wiki/Excision
santé de l’homme n°402 p 9-10
journal des psychologues n°261 p27 à 32
tracking img