Analyse de pratique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de pratique : aide au repas de Madame C.

1- Description d’une situation de pratique réalisée :

Mon stage n°1 se déroule en EHPAD. Mme C, résidente de 91 ans, est arrivée à la maison de retraite il y a 3 semaines, après que sa famille ait choisi de la changer une troisième fois d’établissement. Elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer au stade de la phase terminale, et estinstallée dans un fauteuil coquille (fauteuil aux formes spécialement adaptés permettant une assise plus confortable pour les personnes âgées fortement dépendantes et doté d'une grande maniabilité). Il semblerait que dans les établissements précédents, Mme C ait perdu beaucoup de poids en refusant de s’alimenter. À son entrée, elle pesait 45kg et mesurait 1,60m ce qui démontre sa maigreur. Elle necommuniquait pas, ou très peu, verbalement.
Ce soir-là, à l’heure du dîner, je vais chercher Mme C pour l’amener à l’étage, où tous les résidents nécessitant une aide au repas sont installés. Je lui explique, en la regardant dans les yeux, que c’est l’heure du repas et que je vais l’accompagner en salle à manger. Elle me sourit. Arrivées à l’étage, j’installe Mme C autour d’une table ronde nappée,redresse un peu son fauteuil coquille pour faciliter la déglutition. J’enfile une sur-blouse afin de limiter les risques de contamination par la présence éventuelle de germes sur ma tenue de travail. Je prends alors le plateau repas étiqueté au nom de Mme C et le dépose devant elle. Mme C ne se mobilise pas seule, elle nécessite une aide totale pour le repas. Je lui commente le menu au fur et à mesuredes plats : « Je vais vous donner votre plat Mme C, c’est une purée de pâtes et de jambon ». Mme C mange très lentement et par petites bouchées. De ce fait, son fils souhaite que ses repas lui soient servis en mixés mais elle pourrait manger en morceau. Elle ne présente pas de risque de fausse route et boit de l’eau ou du thé au verre. Ce soir, Mme C est très souriante et réceptive. Je luidemande si elle aime son plat, elle sourit et acquiesce. Une fois le plat terminé, je lui propose de boire un peu et porte son verre à la bouche. Elle boit par toutes petites gorgées. Je lui propose ensuite son premier dessert, une salade de fruits mixés, qu’elle mange avec plaisir : en consultant son histoire de vie, j’avais déjà pu lire que Mme C a une préférence pour le sucré. Je lui propose ensuitede boire un peu puis lui donne un yaourt à la pêche, toujours en lui précisant avant de commencer. Une fois terminé, je lui propose à nouveau son verre de grenadine qu’elle finit, toujours par petites gorgées. Avant de raccompagner Mme C dans sa chambre où elle sera couchée pour la nuit, je détache sa serviette et lui nettoie le contour de la bouche avec une lingette prévue à cet effet.
Lerepas a duré environ 45 mn pour Mme C, mais avec de la patiente et de l’attention, l’équipe a réussi à lui redonner l’envie de manger. Elle a pris 2k800 en une semaine et est plus réceptive aux stimuli.

2- Connaissances nécessaires à la compréhension de la situation :
 Connaissance de la pathologie, ici, la maladie d’Alzheimer : Elle est la plus fréquente des démences. C’est une maladiedégénérative du cerveau dans laquelle l’altération et la disparition des neurones concernent progressivement l’ensemble des régions cérébrales impliquées dans les fonctions intellectuelles et comportementales. Les régions touchées sont celles qui permettent la mémorisation des informations nouvelles. L’extension des lésions cérébrales fait apparaître d’autres troubles qui entravent progressivement l’autonomiedu patient. Cette maladie grave et mortelle a de lourdes conséquences sur l’entourage du patient, obligé d’assumer la prise en charge de la perte d’autonomie progressive.
L’évolution de la maladie : Elle évolue progressivement en différentes phases qui aboutiront en 8 à 12 ans au décès du patient. L’évolution reste toutefois variable d’un cas à un autre.
• La phase de début ou phase...
tracking img