Analyse de quatre-vingt-treize de victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1616 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de Quatre-Vingt-Treize de Victor Hugo

Présentation Général
«Victor-Marie Hugo est née le 26 février 1802 à Besançon, une petite ville à l’est de la France et est mort le 22 mai 1885 à Paris. » Victor Hugo fut un des plus, sinon, le plus important écrivain et poète Français du 19ème siècle. Il est notamment célèbre pour avoir écrit des œuvres d’importance incroyable pour la littératurefrançaise telle que Notre-Dame-de-Paris, Les misérables et Les travailleurs de la mer. «À sa mort, le gouvernement français de la 3ème république a honoré cet écrivain exceptionnel par la tenue de funérailles nationales lors desquelles plus d’un million de français iront lui rendre un dernier hommage.»
«Son roman, Quatre-Vingt-Treize, fut le dernier écrit par Victor Hugo, soit en 1874.» Un romanencensé par la critique bien qu’il ne causera jamais une aussi grande commotion que ses plus grands chefs-d’œuvre.
Résumé de l’intrigue
En 1993, alors que la France, nouvellement devenue République, doit composer avec une rébellion royaliste appelée la Vendée. Le marquis de Lantenac sera alors envoyé de Grande-Bretagne jusqu’en France pour rassembler les forces royalistes, ce qu’il fera sanstarder à son arrivée en France. Commencera alors une mise à feu et à sang des villages aux alentours ainsi que l’enlèvement de trois enfants qui seront recherché sans relâche par leur mère durant l’histoire.
En parallèle, Cimourdain, ainsi que son fils spirituel Gauvain seront appelé par la république à pourchasser le Marquis de Lantenac et à stopper cette dangereuse révolte. Munis d’un petitarmé ils partiront de Paris pour affronter les troupes de Lantenac, supérieur en nombre.
Les deux généraux réussiront à décimer les troupes de Lantenac de la campagne française et pour finalement l’acculer dans une tour appelée La Tourgue où le loyaliste, accompagné de quelques dix-neuf soldats ainsi que des trois enfants qu’il tiendra en otage. C’est dans ce lieux que ce tiendra le dernier assautcontre la Vendée.
Toutefois, le marquis a installé les trois enfants au sommet de la tour et menace de faire brûler l’étage si les troupes de la république ne laisse pas la sortie libre à Lantenac et ses hommes. L’assaut de la Tourgue sera quand même donné.
À l’issu de cette bataille, les dix-neuf hommes du chef loyaliste seront tués et celui-ci sera enfermé après avoir lui-même sauver, aupéril de sa vie, les trois enfants qu’il avait précédemment tenté de brûler vivant. Les enfants seront rendus à leur mère et Gauvain, par bonté d’âme, sauvera le marquis de Lantenac clandestinement, ce qui lui vaudra la peine de mort. Sentence qui viendra d’ailleurs de son père spirituel Cimourdain. Le récit se termine par l’exécution de l’un et le suicide de l’autre
Dimension analytique
Ce quimarque souvent les romans de Victor c’est l’incroyable profondeur qu’il est capable d’insuffler aux personnages de ses histoires. Dans Quatre-Vingt-Treize, il créer un véritable triangle de personnage qui s’opposent et se complètent dans leurs valeurs et qui projettent des visions du monde différentes. Ces trois personnages, ce sont évidemment Gauvain, le marquis de Lantenac et Cimourdain.Cimourdain est un ancien prêtre ainsi que le père spirituel de Gauvain. C’est lui qui a sauvé ce dernier alors qu’il était orphelin, enfant et gravement malade et qui l’a éduqué comme son propre fils. Cimourdain est définitivement considéré comme un homme dur mais juste, ayant le bien du peuple comme principal moteur. Ce sens de la justice est d’ailleurs tellement ancré en lui qu’il n’hésite jamais àcondamner froidement ceux qui ont fait du tort à la patrie. Bien que très dur et sombre, ce personnage aime plus que tout Gauvain et est considéré comme un important révolutionnaire qui serait prêt à défendre la république de sa propre vie.
Son protégé, quant-à-lui, a le même amour du peuple et est le reflet d’une jeunesse pétillante qui a soif de liberté. Pourtant, bien qu’excellent soldat et fin...
tracking img