Analyse de situation les pansements complexes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1362 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
ANALYSE DE SITUATION : réfection de pansements complexes
* Définitions
* Circonstances favorisantes
* Troubles de la cicatrisation et plaies aiguës
* Physiopathologie : les protéases
* Les Métalloprotéases Matricielles
* Régulation des MMP
* Notion d'équilibre entre formation et dégradation tissulaire
* Mesure de l'activité des MMP
Définitions
Une plaiechronique se définit généralement par une absence de cicatrisation après un délai de 6 semaines à partir de l’apparition de la plaie et ce, quelles que soient les conditions de prise en charge. Elle correspond à une perte significative des couches superficielles de la peau : derme et épiderme.

Mais, il existe également des plaies que l’on peut qualifier de « difficiles » pour lesquelles iln’existe pas de définition consensuelle. Ces plaies correspondent, pourtant, à une situation pratique bien réelle et de prise en charge difficile. Il s’agit de plaies qui ne cicatrisent pas ou difficilement malgré la mise en place des meilleures conditions physico-chimiques et biologiques possibles tant localement que sur un plan général.

Les profils cliniques de ces plaies qualifiées de difficileset/ou chroniques sont variés et correspondent soit :
à des plaies « complexes » : délabrements importants, plaies circonférentielles, infectées, étendues, présence de corps étranger, zones nécrosées…)
à des plaies survenant sur des terrains particuliers (anomalies vasculaires, dénutrition, plaies cancéreuses, diabète, tabagisme…).

Dans les deux cas, les situations sont souvent inextricables etdésespérantes.

Elles touchent principalement - mais pas exclusivement - les personnes âgées : plus des 2/3 des personnes atteintes de plaies chroniques ont plus de 70 ans. Le diabète, les problèmes vasculaires ou les états de mobilité réduite accroissent le risque d'incidence.

Pour certaines plaies, la cicatrisation sera complètement effectuée dans un délai de 6 mois alors que d'autres necicatriseront jamais ou bien récidiveront régulièrement. Certains patients vivent, ainsi, avec des plaies chroniques depuis plus d'une vingtaine d'années.
 
Nous distinguerons 3 grandes catégories de plaies chroniques :
Les ulcères de jambes
Les escarres
Le pied diabétique
 

 
Ulcère jambe
Circonstances favorisantes
Les causes des retards et difficultés de cicatrisation sont bienconnues : troubles vasculaires, carences protéino-caloriques ou en oligo-éléments tels que le zinc, insuffisance rénale ou hépatique, neuropathies, hypovolémie, hypoxie quelle que soit la cause, diabète, tabagisme, déficits immunitaires, hémopathies, troubles de la coagulation, certaines maladies génétiques et certains traitements tels que les corticoïdes par voie systémique.
Ces pathologies,systémiques le plus souvent, inhiberaient le processus de cicatrisation avec une stagnation de la plaie à une phase de cicatrisation.
 
Obésité | Diminution de la vascularisation du tissu adipeux et augmentation de la tension dans la plaie |
Tabagisme | Diminution de l'oxygénisation de la plaie et anomalies de la coagulation |
Age avancé | Affaiblissement des défenses immunitaires et diminution de larésistance aux germes pathogènes |
Diabète | Dysfonctionnement leucocytaire, à cause de l'hyperglycémie. Risque d'ischémie régionale en raison d'une oblitération vasculaire ou de l'épaississement de la membrane basale des capillaires |
Mauvaise circulation/hypoperfusion | Mauvaise alimentation de la plaie en nutriments et en oxygène |
Médicaments immunosuppresseurs | Diminution de lasynthèse de collagène |
Malnutrition | Perturbations de la phase inflammatoire et de la synthèse de collagène |
Irradiation de la lésion | Diminution de l'irrigation sanguine par suite du rétrécissement de la lumière vasculaire |
Stress important | L'augmentation du cortisol diminue le nombre de lymphocytes circulants et inhibe la réaction inflammatoire |
Corticoïdes | Ralentissement de...
tracking img