Analyse de six poèmes et argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 7 (1716 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 27 mars 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Certaines personnes prennent beaucoup de plaisir à lire la poésie. À l’inverse, d’autres n’aiment ni les poèmes, ni les vers.
En effet, les personnes qui n’aiment pas la poésie disent qu’elle est ennuyeuse car souvent elle ne fait que décrire. Toutefois dans le poème « A une jeune fille » de Victor Hugo, je peux remarquer qu’il raconte une expérience réelle. Ici, il parle del’enfance et du passé, mais ne décrit nullement un paysage ou quelque chose d’irréel : « Vous qui ne savez pas combien l’enfance est belle, Enfant ! n’enviez point notre âge de douleurs » Il sait à quel point la vie d’un adulte peut être compliquée par rapport à celle d’un enfant. Victor Hugo explique la simplicité d’une vie d’enfant : « Votre âge insouciant est si doux qu’on l’oublie ! Il passe, commeun souffle au vaste champ des airs » Dans son poème, il conseille aux enfants de profiter à fond de chaque moment : « Jouissez du matin, jouissez du printemps ; Vos heures sont des fleurs l’une à l’autre enlacées » Il veut dire que le temps est précieux et qu’il ne faut donc pas le gaspiller : « Ne les effeuillez pas plus vite que le temps » Il se souvient également à quel point, dans notreenfance, nous rêvions d’être grand. C’est pour cette raison, je crois, qu’il dit de ne pas se précipiter et de laisser le temps ‘’faire’’ : « Oh ! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées ! » Je pense qu’il regrette, qu’il voudrait retourner à cette période plus tranquille. Et honnêtement qui n’a jamais pensé à retourner en enfance un instant ?
Aussi, en lisant ce poème nous pouvonséprouver des sentiments et il nous fait aussi réfléchir. En lisant ces vers : « Riez ! n’attristez pas votre front grâcieux, votre œil d’azur, miroir de paix et d’innocence, qui révèle votre âme et réfléchit les cieux », on a une certaine mélancolie car il nous fait repenser à notre enfance, nos premiers rires, à notre innocence d’autrefois,… Mais il nous rend aussi triste car il nous rappelle tous lesmoments durs qu’on peut éprouver à l’instant et nos problèmes. Il nous rappelle que le rire se fait de plus en plus rare, alors qu’étant enfant nous riions pour de subtiles choses : « Où le cœur tour à tour est esclave et rebelle, où le rire est souvent plus triste que vos pleurs »
Certes, beaucoup de poètes utilisent un langage non-accessible, mais ici Victor Hugo utilise unlangage simple et hermétique : « Laissez venir les ans ! Le destin vous dévoue, comme nous aux regrets, à la fausse amitié » Que de mots compliqués! Ici, pas question non plus de métaphores ou de comparaisons tirées par les cheveux comme dans les textes de Parménide. Non, Victor Hugo utilise des comparaisons compréhensibles pour tous : « Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie, comme un alcyon surles mers ».

Par ailleurs, il y a aussi le poème «  Amoureuse » de Paul Eluard. Ce poème va aussi m’aider à argumenter le fait que non, la poésie n’est pas ennuyeuse. Loin de là ! A nouveau ce poème raconte une histoire comme dans le poème « A une jeune fille » de Victor Hugo. D’après moi, le poète aime une femme, et cette femme lui est sienne, il veut dire qu’ils ne font qu’un :« Et ses cheveux sont dans les miens, elle a la forme de ma main, elle a la couleur de mes yeux ». Peut-être qu’il cherche à dire qu’il n’est rien sans elle, et qu’il n’existe que parce qu’elle est là.
Ce poème nous fait évidemment ressentir plusieurs sentiments. Il va nous faire repenser à nos relations qu’ellessoient passées ou actuelles. On ressent le sentiment d’amour qu’éprouve le poète : « Ses rêves en pleine lumière font s’évaporer les soleils, me font rire, pleurer et rire » On pourrait même dire qu’il admire cette femme.
Certains diraient surement que ce poème ne possède aucune rime. A cela, je répondrais que certes, ce poème est dépourvu de rimes mais que le but premier d’un...
tracking img