Analyse de tendre et cruel, de martin crimp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro:

Martin Crimp est un auteur britannique contemporain qui a commencé sa carrière dans les années 80. Il est rattaché par Aleks Sierz, un des théoriciens du théâtre britannique actuel, au mouvement de l'In-Yer-face Theater, qui s'est particulièrement développé dans les années 90 et qui comprend en réalité plusieurs courants aux noms évocateurs (smack and sodomy plays, new brutalism...).Ce théâtre se concentre essentiellement sur les problèmes de la société moderne, à l'échelle britannique ou plus largement à celle du monde occidental, et sur la violence inhérente à cette même société.. L'engouement de ce théâtre pour les évènements traumatiques a conduit Billington à en dresser ce portrait quelque peu caricatural: « si quelqu'un essayait de définir un modèle de pièce d'après lesoeuvres déjà jouées, celui-ci contiendrait des gangs de filles à la dérive dans un Londres où les criminels jetteraient aux ordures les membres de leurs rivaux enfermés dans des sacs, où de jeunes gigolos se feraient négligemment violer (...) ».
Les auteurs de l'In-Yer-face ont tendance à s'emparer très rapidement des évènements réels pour les amener à la scène: dans les années 80 Thatcher et laguerre des Malouines, plus récemment les attentats du métro londonien ont alimenté très rapidement toute une production théâtrale. Lorsque Crimp écrit Tendre et cruel en 2004, il s'inscrit ainsi dans toute une production théâtrale britannique née du traumatisme du 11 septembre et de la déclaration de « guerre contre le terroriste » faite par Georges Bush en janvier 2002. On peut citer, au sein decette production, les noms de de David Hare qui écrit au même moment sur Guantanamo ou de Nicholas Hytner qui monte une version contemporaine de Henry V ayant pour cadre la guerre en Irak.
Toutefois Crimp se distingue de ses contemporains puisque tout en s'inspirant de cette histoire moderne, il répond à une commande de Luc Bondy qui voudrait qu'il adapte une tragédie antique. La pièce de Crimpest donc une réécriture des Trachiniennes de Sophocle.
Elle articule ainsi une réflexion extrêmement contemporaine sur une nouvelle forme de guerre -d'autant plus problématique que le nom même de guerre lui est contesté (on peut se reporter à l'ouvrage de Terry Jones paru en 2006, Ma guerre contre la guerre au terrorisme, qui dénonce un glissement sémantique du terme « guerre » pour masquer uneréalité toute autre) – et un matériau antique clairement assumé qui fait exploser toute velléité documentaire spatialisée et datée.
Ce double volet de l'écriture de Crimp nous paraît créer une mise en tension de la dramaturgie de guerre et soulever notamment les trois points suivants que nous voudrions développer au cours de l'exposé:
1/ Basée au départ sur la séparation canonique du front et del'arrière, Tendre et cruel nous montre en réalité une guerre insidieuse qui brouille les frontières entre le militaire et le civil
2/ La pièce interroge avec l'acuité permise par le matériau antique l'éthique d'une guerre qui se veut moderne, propre et chirurgicale, tout en conservant sa portée de « croisade contre le mal » (l'expression encore une fois est de Bush)
3/ Enfin, nous verrons enconclusion qu'elle met l'accent sur la déshumanisation des belligérants inhérente au conflit moderne et questionne ce processus à la lumière de la double nature (humaine et divine du héros) antique.

I – Une guerre insidieuse : abolition des frontières entre civil et militaire

A – présentation de la guerre depuis un huis-clos domestique

1 – reprise de la forme des Trachiniennes

Latragédie de Sophocle est divisée en deux parties : dans la première, Déjanire attend le retour de son mari Héraclès, parti depuis 10 ans guerroyer et accomplir ses travaux. On lui annonce finalement que son mari est vivant et sur le point de rentrer à la maison; mais on introduit également chez elles un groupe de jeunes captives, dont l'une se révèle être l'objet de convoitise d'Héraclès et celle...
tracking img