Analyse de the impossibility of development studies, stuart corbridge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de The impossibility of development studies, Stuart Corbridge

Les études du développement sont une entreprise particulière, car elles sont liées au principe de différence et aussi au principe de similarité. Ce double engagement est la force mais aussi la faiblesse de ces études. Mais comme les formes d’organisation sociale et économique proposées par les E.D. n’ont pas des effetsuniques ou unidirectionnels, il ne faut pas condamner les E.D. pour leur double engagement ; il faut plutôt comprendre et défier constamment les formes particulières de gouvernance proposées au nom des E.D.
De plus en plus de critiques sont adressées aux E.D., sur la base de théorèmes de l’impossibilité, qui soutiennent que le « développement » ne peut pas avoir du succès dans les ex-colonies, pourune ou plusieurs raisons.

1. Les problèmes liés à l’ »économie du développement » : Deepak Lal (1983) soutient que les économies des pays du tiers monde fonctionnent comme toutes les autres économies (occidentales) et que donc les théories néoclassiques sont valides pour ces pays. L’application des autres théories, conçues exprès pour les pays du tiers monde, seraient à l’origine des nombreuxproblèmes économiques de ces pays.

Récemment plusieurs arguments favorables à la libéralisation sont apparus, et ils pourraient favoriser ces théories (1), qui sont bien posées mais qui ont un petit écho. Cependant l’idée d’un marché auto-réglé est dépassée, et il est largement accepté que le marché fonctionne seulement dans un contexte institutionnel robuste et avec des flux d’informationsymétriques. En plus l’économie orthodoxe doit considérer les découvertes des économies hétérodoxes.

2. Le post-développementisme : Arturo Escobar (1984) se base sur le travail de Foucault pour soutenir que le tiers monde est le résultat même des discours sur le développement et le tiers monde, qui l’ont produit. Ces pratiques discursives sont, selon Escobar, liées à une économie deproduction et désire, mais aussi de clôture, exclusion et violence. On devrait donc plutôt penser à un post-développement et célébrer la différence et l’hybridité.

Le défi posé aux E.D. par les théories (2) est faible, car ils refusent de prendre conscience des progrès accomplis par les pays du tiers monde dans la période 1950-2000, comme l’accroissement de la durée de vie et la naissance de paysrécemment industrialisés.

Les théories (1) et (2) sont hostiles à une partie des E.D. parce qu’elles considèrent que cette partie des E.D. propose un monde hautement imparfait. Mais ça a un sens seulement si on suppose qu’un monde meilleur soit réalisable.

3. « Embedded » et moralité diffuse : Jean-Philippe Platteau (1994) soutient que la Banque mondiale et les autres organisations font lapromotion d’un système basé sur le marché en soutenant que le problème de confiance est fondamental, et qu’il suffit de mettre en place des institutions légales pour le résoudre. En réalité, dit l’auteur, le problème de confiance peut être résolu seulement si une moralité généralisée est présente, ce qui, selon Max Weber, est un phénomène rare et loin d’être la norme. Donc il est impossible dejuger des sociétés (majoritaires) qui sont lointaines de ce standard exceptionnel. En plus, même si le changement est possible, il requiert des siècles pour être réalisé, car l’histoire de ces pays est différente de celle des pays occidentaux.

Le travail de Platteau est plus sérieux, mais sa connaissance est plus empirique qu’ontologique. Il veut documenter la vitesse des changements possibleset de ceux « proposés » par les agences de développement, mais les codes culturels sont plus malléables que ce qu’il croit.

Platteau se place dans une tradition de critique qui refuse de faire des jugements. Il valide les systèmes de connaissances locaux et il défend, d’une certaine façon, le statu quo, en lui accordant le droit d’existence et en proposant d’interrompre les efforts pour...
tracking img