Analyse de l'oeil et l'esprit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2924 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Maurice Merleau-Ponty meurt brutalement en 1961, à l'âge de 53 ans. L’œil et l’esprit sera son dernier essai publié, après sa mort 1961. Installé, pour une retraite de quelques temps, dans la campagne provençale au Tholonet, profitant d’un maginifique paysage ressemblant au tableau du peintre Cezanne merleau ponty va goûtant le plaisir de ce lieu qu'on sentait fait pour être habité, maissurtout, jouissant chaque jour du paysage qui porte à jamais l'empreinte de l'œil de Cézanne, Merleau-Ponty réinterroge la vision, en même temps que la peinture. . Héritier de la philosophie de Husserl, Merleau-Ponty cherche à décrire le réel de façon concrète, de plus il faut également inspiré par celle de Heidegger, il soutient que l'homme n'est homme si il interaction avec ses concitoyen et quel’homme doit « s'ouvrir  à l'être. » De plus au travers de ses récits comme, La Structure du comportement (1942) et la Phénoménologie de la Perception (1945) Merleau ponty cherche à comprendre le concept du sens qui est issu de l’homme et de l’existence de ce dernier dans le monde. Et puisque qu’il cherche à établir la place de l’homme merleau ponty cherche a établir que le corps, pas seulementbiologique est comme un centre existentiel et manière d'être-au-monde. Et enfin il va réfléchir sur le corps lui-même en développant l’idée que le corps est réel qu’avec l'esprit. Ce qu'il peut seulement faire l'apparente à l'artiste et à l'écrivain: " formuler une expérience du monde, un contact avec le monde que précède toute pensée sur le monde. Pour L’œil et l’esprit Merleau ponty traite de laperception du monde, de la perspective, de notre place corporel par rapport à tout cela. C'est à dire, notre perception de l'espace, l’espace est différent selon notre voisin, nous n’avons pas la même perception des choses. Ainsi l’auteur va s’intéressé au mécanisme aux choses qui font que nous voyons une profondeur. De même pour expliquer certains phénomènes merleau ponty va analyser la peinture maiségalement la place du peintre par rapport aux principes de visibilité et d’invisibilité. La peinture a une grande place dans l’ouvrage puisque puisqu’elle va rendre visible ce qui ne l’est pas, de plus la peinture a une certaine liberté, en effet elle va réaliser, mettre en forme ce que pense le peintre. Elle alors à l'origine même de l'Être. C'est-à-dire , que la peinture repond juste de la visiondu peintre. Ainsi la conception de l’espace par merleau ponty va passer par plusieurs étapes notamment du visible, du voyant ainsi que linvisible qui va se traduire par la vision et la perception mais également notre place dans le monde ainsi que notre rapport avec les autres.

I. La visibilité et l’invisibilité du monde
Dans son premier chapitre Merleau Ponty va parler de la science quimanipule tout être comme un « objet en général », la science est le résultat de concept qui ne va pas représenté la réalité qui est plurielle, elle est composée d’infimes éléments qui ne seront pas pris en compte par la science. La vision de Merleau-Ponty est novatrice, il s’oppose au fait que le « progrès allait de soi » qu’il était perpétuel, en effet de grandes découvertes ont vu les jours àcette période. Le progrès peut se traduire par une innovation, d’une augmentation du savoir savoir ainsi que de nouvelles capacités physiques, intellectuelles ou mécaniques. Pour Merleau-Ponty, la civilisation, se dirigerait vers une amélioration de ses techniques, de ses connaissances, mais pas vers un progrès en soi. Merleau-Ponty les événements ne peuvent être résumés à des causes uniques. L’auteurc’est alors tourné vers la peinture pour expliquer le fait que la peinture s’apparente plus au « monde actuel » la peinture a une vision plus juste du monde, elle peut «  avoir un droit de regard sur toutes les choses sans avoir devoir d’appréciation ». De plus, Le monde du peintre est un monde visible, puisqu'il est intact. La peinture réveille, touche à la vision même, puisque voir c'est...
tracking img