Analyse des couts par la methode abc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4678 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de présentation sur la Méthode ABC

Plan :

Introduction

I. Présentation de la méthode ABC

1. Historique

2. Insuffisances des méthodes traditionnelles

II. Les concepts de base

III. Les étapes de la méthode ABC

IV. Les principaux objectifs, apports et insuffisances de la méthode

1. Les principaux objectifs

2. Les principaux apports de laméthode pour le contrôle de gestion

3. Les insuffisances de la méthode

V. Comparaison entre la méthode des centres homogènes et la méthode ABC

Conclusion

Introduction :

Les changements intervenus durant les deux dernières décennies, à la fois au niveau de l’environnement et de la relation de l’entreprise avec les nouvelles données de cet environnement ont provoqué deschangements notables dans les structures des organisations, et par voie de conséquence dans les structures des coûts.

L’une des conséquences de cette évolution est que les frais généraux, frais directs, ou charges dites de structure dans l’analyse en coûts complets sont devenus le premier poste de dépenses.

Dans ce contexte, les méthodes classiques de calcul des coûts, basées essentiellementsur la dichotomie coûts direct-coûts indirects, deviennent de mois en moins pertinentes pour les besoins de la gestion.

Une proposition de renouvellement dans la méthode de calcul des coûts et introduisent l’option d’une comptabilité basée sur les activités : Activity Based Costing (ABC) qui constitue un outil précieux de compétitivité mais aussi une étape indispensable et préparatoire à lamise en place d’un système de contrôle de gestion complet.

I. Présentation de la méthode ABC :

1. Historique :
La méthode ABC a été développée par Robin Cooper, Thomas Johnson et Robert Kaplan dans les années 80. Elle a connu ses premières applications dans les entreprises aux Etats-Unis au milieu des années 80 ; puis a été exportée en Europe via les multinationales.

Laméthode a été dictée par les changements intervenus durant les deux dernières décennies au niveau de l’environnement (marchés, technologies, comportement clients, etc.), qui ont provoqué des modifications notables dans la structure des organisations, et par voie de conséquence dans la composition des coûts.

Les changements intervenus s’expliquent en partie par l’évolution des technologiesde production et de la situation concurrentielle sur les marchés. La durée de vie du produit s’est fortement raccourcie ; le temps de conception devient aussi long sinon plus que le temps d’exploitation. Les entreprises doivent travailler en juste à temps et en flux tendus. Ainsi que le client devient plus exigent.
La fonction de production, qui était jadis prépondérante, a marqué un reculrelatif au sein de l’entreprise, face à des fonctions prestataires de services, qui gagnent de plus en plus de terrain aussi bien à l’amont qu’à l’aval du système de production.
L’une des conséquences de cette évolution est que les frais généraux, frais directs, ou charges dites de structure dans l’analyse en coûts complets sont devenus le premier poste de dépenses. Dès lors, les méthodesclassiques de calcul des coûts, basées essentiellement sur la dichotomie coûts direct-coûts indirects, deviennent de mois en moins pertinentes pour les besoins de la gestion.
C’est dans ce contexte d’évolution, et pour répondre aux dysfonctionnements des méthodes classiques de calcul de coût, que la méthode « comptabilité à base d’activité » traduction de « activities Based Costing » (A.B.C) estapparue.
Il existe différents noms pour la méthode ABC. On cite « la gestion des processus interfonctionnels », « la gestion par les activités », « la comptabilité d’activité », « la gestion des travaux », « process driver costing », « processus oriented cost accounting » et « cost management system ».
2. Insuffisances des méthodes traditionnelles :
Les méthodes traditionnelles de...
tracking img