Analyse du blog de martin vidberg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1036 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Martin Vidberg est un dessinateur et scénariste de bande dessinée français. Il commence à diffuser ses dessins d’actualité lors de la campagne présidentielle 2007. Au départ un simple passe-temps, tenir son blog « L’actu en patate » est devenu une activité professionnelle. Ce blog mise à jour presque quotidiennement traite de sujets d’actualité. En effet, le bloggeur met en scène à travers desdessins humoristiques les gros titres de nos journaux. En changeant les personnages clés en « patates », il brise les barrières entre le simple « citoyen » et la ou les personnes surmédiatisées. Ils sont alors à la portée de chaque individu, d’où le titre du blog : « L’actu en patate ». Ce titre à la fois simple et évocateur énonce le thème du blog : l’actualité. D’ailleurs ce blog a été éditésur le site Le Monde.fr. Cependant la partie « en patate » est assez subjective. Il faut donc visiter le site pour savoir ce qu’il en est.

A travers l’analyse de son blog « L’actu en patate », nous allons tenter de comprendre comment à partir de sujet d’actualité l’auteur arrive à dévoiler sa créativité et crée un espace de discussions et de débat.

Martin Vidberg utilise ce blog à la manièred’un book, il dit même qu’en plus d’être une activité professionnelle, « c’est également une carte de visite particulièrement efficace qui m’apporte pas mal de petits boulots d’illustration ». L’auteur y présente toutes ses réalisations, pas seulement des dessins qui traitent de l’actualité. Il expose des vignettes de bande dessinée, individuelles, composé à la fois de dessins humoristiques maisaussi de textes (dialogues entre les personnages et/ou commentaire personnel de l’auteur). Ainsi, en mettant chaque jour un nouvel article, Vidberg montre sa créativité et fédère ses visiteurs autour de son travail. On peut constater que le nombre de commentaire varie de 40 à 150 par image et cela même pour un article publié le jour même. Cette forte polarisation indique que le blog dispose devisiteurs réguliers et que ceux –ci participent à la vie du blog en y laissant leur opinion. Le blog devient alors un espace d’échange et d’opinion. Comme nous l’avons vu précédemment, ce blog traite de sujet d’actualité. Un peu comme un journal quotidien, il expose le gros titre du jour, l’actualité principale. Les termes abordés ici par l’auteur sont souvent sujet à discussion. Cependant ilsemble évident que le but premier de ce blog est non pas de faire passer des messages mais plutôt d’amuser et de distraire les lecteurs.
Suite à cette petite analyse du blog « L’actu en patate », nous allons maintenant faire le rapprochement avec les critères proposés par Dominique CARDON et Hélène DELAUNAY-TETEREL.
En effet, selon CARDON et DELAUNAY-TETEREL, il existe 4 types de blogdifférents. A chaque type correspond une configuration de la relation entre l’énoncé et l’énonciateur et une configuration relationnelle attachant les personnes aux contenus publiés.
Par rapport à l’analyse du blog de Martin Vidberg faite au préalable, nous pouvons dire que « L’actu en patate » a toutes les caractéristiques ou presque d’un blog de type 4.
Nous constatons que dans le blog, l’énoncé estdétaché de la personne de l’énonciateur ; l’auteur nous parle à travers ce blog, des gros titres de l’actualité en France. En utilisant la BD comme moyen d’expression, l’auteur expose son point de vue sur le sujet. Quelques fois même, un petit commentaire ou une critique fait suite à l’image, ainsi l’auteur assume la responsabilité de ses propos. De plus, comme dans la plus part des blogs de cettecatégorie, nous remarquons sous le titre que l’identité réelle de l’auteur est donnée. Le fait de donner son identité civile et aussi d’appuyer ses dessins avec des commentaires personnels permet de mettre en place « un espace de jugement publique ».
Mais selon les critères de CARDON et DELAUNAY-TETEREL, en utilisant cette configuration, « il ne s’agit plus de parler de son intériorité,...
tracking img