Analyse du film da vinci code

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1905 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1568 mots

Gabriel Dubé
Groupe 02

Analyse du film
Da Vinci Code

Travail présenté à
M. Jean-Didier Dufour

Pour le cours
Sur la piste des dieux
Introduction à l’étude des religions

Collège François-Xavier Garneau
Lundi le 17 mai 2010

Analyse des concepts religieux dans « Da Vinci Code »

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis la parution du roman, en 2003, 86 millionsd'exemplaires de  « Da Vinci Code », traduits dans 44 langues, ont été vendus. Le succès du roman de Dan Brown est presque sans précédent. Quantité ne signifiant pas toujours qualité, dès qu'un roman devient trop « populaire », les critiques s'empressent d’en dénicher les moindres failles.
Bien que Dan Brown ait toujours présenté « Da Vinci Code » comme étant un récit fictif et non comme étant unethèse (malgré la préface qui prétend le contraire), l'auteur entretient la confusion, entremêlant faits historiques, pseudoscience, spéculation et pure fiction. L’intrigue est tissée de façon à ce que les éléments véridiques soient difficiles à discerner de la fiction; c’est une excellente stratégie de marketing qui utilise les croyances, les mythes et les symboles populaires pour susciter lafascination pour le mysticisme religieux. Dan Brown joue sur le fantasme de la conspiration qui s’est répandue dans la croyance populaire depuis la dernière décennie. Nombre de gens préfèrent effectivement expliquer l’Histoire par des complots plutôt que par les véritables causes. De nombreux ouvrages, publiés peu après le roman, ont mené une analyse complète des théories et des éléments de croyancesprésents dans ce roman[]; ils tendent, en général, à remettre fortement en cause les prétentions de l'auteur à l'exactitude historique, mais ils ne mentionnent pas toujours que les écrits religieux qui forment la base de l’Église n’ont pas plus de valeur historique… Un récit fictif syncrétisant des croyances impossibles à vérifier historiquement est-il pour autant un tissu de mensonges ?
Le thèmecentral de « Da Vinci Code » est que Jésus aurait été marié avec Marie Madeleine. Ils auraient eu une fille dont la descendance serait la lignée des rois mérovingiens, scandale que le Vatican aurait tenté de cacher depuis son origine. La société du « Prieuré de Sion » (qui serait un vestige de l’Ordre des Templiers), dont aurait fait partie entre autres Léonard de Vinci, transmettrait le secretde la descendance charnelle du messie à ses initiés. C'est pourquoi le « Prieuré de Sion » est traqué et combattu par l'Église catholique et par une secte de fanatiques chrétiens pratiquant l’autoflagellation : l'Opus Dei. « Da Vinci Code » soulève alors deux questions majeures en relation aux dogmes du christianisme : Jésus était-il marié et a-t-il eu une descendance? La divinité du Christa-t-elle été décidée par l’empereur Constantin au terme d’un vote clos au Concile de Nicée?

Jésus le père et les aventuriers du sein-Graal

L’encyclopédie Larousse en ligne définit le dogme catholique comme suit : « Dans le langage théologique catholique, le mot « dogme » désigne une vérité de foi contenue dans la Révélation et proposée comme telle par l'Église[1]. » (Dogme, Encyclopédie en ligneLarousse.fr)

Le concept de dogme dans la religion chrétienne catholique comporte deux éléments: la révélation divine de l'Écriture et une proposition de l'Église, qui non seulement annonce le dogme, mais le déclare aussi contraignant pour la foi. This may occur through an ex-cathedra decision by a Pope , or by an Ecumenical Council . [7] Cela peut se produire à travers une décision ex-cathedrapar un pape, ou par un Concile œcuménique.

« Da Vinci Code » réfute la croyance dogmatique de la chasteté du Christ (ou, du moins, de son célibat) et donc, l’absence de descendants messianiques, dont le sang divin remettrait en cause la raison d’être et la légitimité de l’autorité papale. L’ascension du Christ sert à expliquer le fait qu’il n’y ait aucune dépouille du Messie, donc aucun vestige...
tracking img