Analyse du moise de michel ange article de freud

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Moïse de Michel Ange, imago tome 3

Description et analyse du texte

Introduction

Freud entreprend à travers cet article une étude de conscience et des phénomènes inconscients, corrélatifs à la création et à la contemplation de l’œuvre d’art.
Il entre en matière en déclarant qu’il n’est pas un spécialiste, « un vrai connaisseur » d’art comme il dit. Il commence par faire savoir que sespréférence en matière d’œuvre d’art se porte sur la littérature et la poésie, et plus rarement sur les arts plastiques. Cependant, son article nous parle du Moïse de Michel ange, œuvre qui produit en lui une émotion dont il ignore la provenance.

A partir de ce fait, il impose une vérité universelle, un sentiment qui arrive à tout le monde et que personne ne peut expliquer véritablement. Ilnous dit que ce phénomène n’a pas été à sa connaissance remarqué ni convenablement décrit par les esthéticiens de son époque. Il poursuit en disant que cela ne vient pas du manque d’analyse et d’éloge des œuvres faites par les connaisseurs. Pour lui, dans leurs écrits les esthéticiens exprime une opinion différente pour une même œuvre. Face à ses avis divergents, Freud se pose la question si celavient de l’intention de l’artiste. Pour lui, l’appréhension d’une œuvre ne vient pas d’une intelligence compréhensive. Dans ce passage de l’article, Freud nous pose donc la question suivante : pourquoi les intentions de l’artiste ne sont telles par inscriptible sur le papier comme tout autre manifestation psychique de la vie ? Le sens et le contenu de l’œuvre permet une interprétation desintentions de l’artiste.

Cependant les interprétations sont comme nous l’avons dit précédemment nombreuses et variées. Pour illustrer son propos Freud prend pour exemple la pièce de théâtre Hamlet de Shakespeare, et la « psychanalyse » de cette œuvre. Le complexe d’Œdipe en émerge, cependant les interprétations de l’œuvre sont quand même diverses et impossible à concilier. Ses interprétations ne nousapprennent parfois rien des impressions que l’œuvre a produite. Chacun s’interprète différemment, mais l’intention de l’artiste dédiée à tous est perdue sous ses avis. Freud se pose donc la question de savoir s’il n’y a pas de source plus profonde à ses émotions ressenties par une œuvre.

A partir de ses réflexions, Freud aborde enfin la sculpture de Michel Ange, le Moïse. Après un bref rappeld’où se trouve la sculpture et quelle n’est qu’un fragment d’un mausolée pour Jules II, pape sous Michel Ange, Freud nous parle de son désarroi face à ce sentiment qu’il éprouve en regardant la statue et de son impuissance à le définir. Effet contradictoire que produit la statue, énigmatique alors qu’elle ne devrait pas l’être. Freud continue en nous décrivant brièvement la sculpture. Puis vaciter des noms de critiques d’art et de connaisseurs ainsi que leurs propos. Il montre du doigt les divergences de description de l’œuvre et amène par ses nombreuses citations à se demander si l’artiste Michel Ange n’a pas souhaité cette empreinte vague et ambiguë pour sa sculpture. Freud effectue un très bref rappel historique, Moïse se serait mis en une colère folle en descendant du mont Sinaï carson peuple se serait mis en son absence à adorer un veau d’or. Il aurait alors dans sa colère brisé les tables de la loi. Tous les experts connaissent comme tout le monde cette histoire.
Freud reprend sa description plus en détaille. Il reproche aux spécialistes d’avoir trop ignorer les détails de la sculpture, détails qui sont pour lui aussi important que le reste sinon plus. Il se demande àquel moment est représenté Moïse. La plupart des experts semblent penser que c’est au moment précis ou il réalise la trahison de son peuple, d’autres pensent que c’est le moment ou il voit le veau et ou il maitrise sa colère avant d’exploser. Freud se rallie plus du coté de Thode, spécialiste, qui pense que c’est le moment de la maitrise des sentiments. Pourtant il n’est pas entièrement d’accord....
tracking img